Une éventuelle réouverture des casinos en France à partir du 15 décembre

croupier casino

La France procède depuis le 28 novembre au déconfinement. Dans son allocution, le président Emmanuel Macron détaille 3 phases de déconfinement. Pour les établissements et clubs de jeux français, la situation reste ambigüe, car la reprise de leurs activités n’a pas été spécifiée. D’autre part, le Premier ministre Jean Castex avance la date du 15 décembre pour une possible réouverture des casinos de France. Une éventualité qui devrait être discutée avec les principaux opérateurs. De leur côté, les employés et salariés des casinos lancent un cri d’alarme et demandent un traitement équitable entre les différents secteurs d’activités.

Le gouvernement avance la reprise pour le 15 décembre

La France est entrée dans un second confinement depuis le 30 octobre. Le mardi 24 novembre dernier, Emmanuel Macron a annoncé les différentes mesures prises pour le déconfinement. L’Hexagone procède ainsi par étapes pour le retour à la normale de la vie sociale et économique. Ainsi, le 28 novembre, la reprise est effective pour les commerces non essentiels et les lieux de culte. Dès le 15 décembre, les différents centres de loisirs (cinéma, théâtre, restaurant, parcs d’attractions, bars, discothèques, etc.) peuvent rouvrir leurs portes. Les salles de sport et les lycées devront attendre le 20 janvier pour reprendre leurs activités.

Cependant, aucune date n’a été précisée pour la réouverture des casinos et les clubs de jeux. Ainsi, durant une conférence de presse, le Premier ministre Jean Castex avance la date du 15 décembre. Selon ce dernier, des discussions seront menées avec les professionnels dans les prochains jours.

Les employés des casinos demandent la réouverture

La réaction de la Section Fédérale Casinos et Cercles de Jeux du syndicat Force Ouvrière ne s’est pas fait attendre après l’allocution d’Emmanuel Macron. Dans un communiqué intitulé « Oubliés, méprisés, sacrifiés — Salariés de casinos et clubs de jeux : les invisibles de la République », ils déplorent que leur secteur d’activités n’ait pas été mentionné par le Président de la République.

Les salariés des établissements de jeux demandent également sur quels critères sont décidées les reprises. « Il est en effet surprenant de voir, qu’à contraintes sanitaires égales, certaines activités puissent reprendre et d’autres non », indiquent-ils dans le communiqué. Pour le syndicat, la réouverture des casinos pour le 15 décembre est impérative. À noter que l’industrie des jeux d’argent génère 15 000 emplois directs et 45 000 emplois indirects en France.

Les casinos prêts pour la reprise

De leur côté, les établissements de jeux à travers le syndicat professionnel « Casinos de France » annoncent qu’ils sont prêts pour la réouverture programmée pour le 15 décembre. Le syndicat avance que ses membres ont appliqué un protocole sanitaire strict depuis le premier déconfinement au mois de juin. Actuellement, ils sont prêts à prendre des mesures d’hygiène supplémentaires : inscription au préalable obligatoire pour limiter le nombre de clients ou encore une désinfection régulière.

Pour le syndicat, la reprise est vitale pour l’économie étant donné que les casinos en France pourvoient 1,4 milliard d’euros de taxes et impôts par an.

Par ailleurs, selon toujours « Casinos de France », les établissements et les sites de jeux illégaux ont proliféré durant la pandémie. Ces structures ne respectent pas les mesures sanitaires ni la traçabilité des fonds. La réouverture des casinos constitue donc une première réponse pour mettre fin à ces activités illégales.