Sanction d’une amende de 6 millions de livres sterling pour l’opérateur de jeux d’argent en ligne Casumo

Le régulateur britannique, United Kingdom Gambling Commission (UKGC), est reconnu pour sa rigueur concernant les réglementations. Cet organisme a récemment sanctionné un opérateur de jeux d’argent en ligne, Casumo. Les enquêtes de l’UKGC ont révélé de nombreuses lacunes sur les mesures pour endiguer le jeu problématique. Le système de lutte contre le blanchiment d’argent du […]

Casumo

Le régulateur britannique, United Kingdom Gambling Commission (UKGC), est reconnu pour sa rigueur concernant les réglementations. Cet organisme a récemment sanctionné un opérateur de jeux d’argent en ligne, Casumo. Les enquêtes de l’UKGC ont révélé de nombreuses lacunes sur les mesures pour endiguer le jeu problématique. Le système de lutte contre le blanchiment d’argent du site de jeux présente également plusieurs failles. Casumo est ainsi tenu de payer 6 millions de livres sterling. Il a aussi reçu un avertissement de l’autorité de régulation des jeux au Royaume-Uni.

Lacunes dans la promotion du jeu responsable

L’UKGC réalise fréquemment des évaluations aux opérateurs de jeux titulaires d’une licence. Le régulateur a donc effectué une enquête entre octobre 2019 et janvier 2020 au sein de la plateforme de jeux d’argent en ligne Casumo. L’entreprise qui exploite la marque est basée à Malte. Elle propose divers jeux de hasard en ligne : machine à sous, jeux de table, jeux de casino en direct et des paris sportifs.

L’examen de l’UKGC révèle que Casumo n’a pas mis en œuvre les moyens nécessaires pour prévenir et identifier le jeu problématique. Le rapport indique qu’un joueur a perdu la somme de 1,1 million de livres sterling durant 3 ans sur le site. Un autre joueur a dépensé 65 000 livres en un mois seulement. Cependant, à aucun moment, le casino en ligne n’a pris les dispositions conformes au jeu responsable. Casumo n’a pas interagi avec ces joueurs alors qu’ils présentaient vraisemblablement des signes de jeu problématique.

D’autres joueurs ont dilapidé d’énormes sommes d’argent dont 76 000 livres sterling en 7 mois. L’UKGC cite 2 exemples flagrants : un client de la plateforme perd 89 000 livres sterling en 5 heures et un autre 59 000 livres sterling en seulement 90 minutes. Cependant, l’autorité de régulation constate que l’opérateur n’a pas respecté les exigences en matière de jeu responsable.

Défaillances dans la lutte contre le blanchiment d’argent

L’évaluation de l’autorité de régulation des jeux au Royaume-Uni a également démontré que les dispositions de Casumo dans la lutte contre le blanchiment d’argent sont défaillantes. L’UKGC a constaté que les clients peuvent créditer de grosses sommes d’argent sur leur compte alors que les contrôles ne sont pas suffisants. La plateforme s’est contentée de fiches de paie pour prouver la source de financement. Le régulateur estime que le site a dû pousser les vérifications en demandant d’autres preuves comme les relevés de transactions bancaires.

Casumo a également accepté le transfert des gains sur d’autres sites de jeux sans aucune autre investigation. Le bookmaker n’a pas non plus imposé de limite de dépenses pour ses joueurs. Pour l’UKGC, la vérification de l’authenticité des documents n’est pas appropriée. Le régulateur conclut que Casumo n’a pas mis en place ni révisé les procédures requises en matière de lutte contre le blanchiment d’argent. L’opérateur doit donc s’acquitter d’une amende de 6 millions de livres sterling. Il a également reçu un avertissement de l’UKGC.

L’autorité de régulation des jeux du Royaume-Uni renforce ses évaluations. Elle a récemment sanctionné 5 casinos pour des manquements en matière de responsabilité sociale et de lutte contre le blanchiment d’argent. 4 casinos ont conclu un accord réglementaire alors qu’un casino s’est vu infligé d’une amende de plus de 377 000 dollars.