Quatre quidams truquent la roulette au casino de Lucerne

Pour certaines têtes brulées, le casino est un excellent moyen de se faire de l’argent facilement. Mais c’est sans compter sur la chance. Les quatre individus empêtrés dans une escroquerie à la roulette en ont surement manqué. En avril 2019, ils se seraient rendus coupables de manipulation frauduleuse sur une roulette du casino de Lucerne, […]

le casino de Lucerne aurait été victime d'une escroquerie à la roulette

Pour certaines têtes brulées, le casino est un excellent moyen de se faire de l’argent facilement. Mais c’est sans compter sur la chance. Les quatre individus empêtrés dans une escroquerie à la roulette en ont surement manqué. En avril 2019, ils se seraient rendus coupables de manipulation frauduleuse sur une roulette du casino de Lucerne, en Suisse. Le coup leur aurait valu 30 000 francs suisses, soit environ 30 400 euros. Dans cette affaire, c’est eux contre le chef de la sécurité de l’établissement.

Un coup bien ficelé

Rassurons-nous. Le coup n’est pas à la hauteur d’Ocean’s Eleven. Les quatre compères s’en sont pris autrement. Ils ont commencé par un repérage des lieux à deux. Malheureusement, ou non, l’un d’eux se fait exclure du casino pour une raison obscure.

Le lendemain soir, deux autres gars arrivent en avance à la table de roulette. Ce qui fait qu’elle ne reçoit pas encore de joueurs. Ils opèrent discrètement. L’astuce : disposer des feuillets noirs très fins sur certains numéros. Ce qu’il faut savoir, c’est que ce dispositif a pour objectif de limiter les rebonds de la bille. Ainsi, les numéros bidouillés ont plus de chance de sortir à chaque lancer.

Selon le chef de la sécurité du casino de Lucerne, ils ont jeté leur dévolu sur le 8, 24, 11, 17, 29 et 26.
Au moment de la mise en œuvre, ils se sont mis à deux pour profiter au maximum de la combine. L’un des instigateurs s’assoit à la table de roulette truquée, tandis qu’un autre s’installe à une machine à sous. En effet, dans cet établissement, il est aussi possible de parier à la roulette depuis une slot.

Sans laisser de trace, ou presque

Pour éviter d’attirer l’attention sur eux, les deux compères se gardent bien ce soir-là de parier systématiquement sur les numéros truqués. Ils placent des mises faibles sur les numéros « normaux », mais lancent les paris fous sur les « bons » numéros. Parfois jusqu’à 800 francs.

Une fois l’affaire pliée, deux des complices distraient alors le croupier afin de chiper les feuillets noirs avec un aimant.

Au matin, ils repartent avec 30 000 francs suisses en poche. Un peu plus de 30 400 euros, donc. Toutefois, la bande est arrêtée à l’occasion d’un contrôle douanier à la frontière suisse avec les feuillets, des aimants et des fils, plus l’argent du casino.

Pas coupables ?

Selon les quotidiens locaux, l’on doit au chef de la sécurité la découverte de la combine. C’est d’ailleurs lui qui a comparu devant le juge, pour soutenir sa version des faits. Les 4 hommes n’ont pas pu y assister, car interdits d’entrée sur le territoire. Ils sont accusés d’utilisation frauduleuse de système de traitement de données.

Cependant, la roulette est mécanique. De plus, c’est un jeu de hasard. Il peut simplement s’agir d’une série de chances comme il y en a parfois. Les avocats de la bande estiment que les observations du chef de la sécurité reposent sur des hypothèses.