Projet de casino à Yokohama : un homme d’affaires proteste et menace de se suicider

Yukio Fujiki

Les projets de complexe casino intégré sont sur les rails au Japon. Ainsi, la préfecture de Wakayama a choisi Clairvest Neem Ventures pour se charger de la réalisation. Pour Yokohama, les choses risquent de se compliquer. Un influent homme d’affaires s’oppose au casino. De plus, il menace de se suicider si le projet est validé.

Suicide au seppuku

Le Japon se méfie farouchement des jeux d’argent. Toutefois, pour relancer l’industrie touristique, le gouvernement a accepté la réglementation des jeux d’argent. Des projets de casino intégré ont été conçus et les complexes seront installés dans 4 préfectures. Chaque ville est tenue de choisir un partenaire chargé de la construction et de l’exploitation du casino. Ce dernier soumettra ensuite un projet afin d’obtenir une licence du gouvernement central. Certaines préfectures ont déjà sélectionné une entreprise comme Wakayama. Pour Yokohama, les autorités devront choisir entre 2 candidats : Melco Resorts et Genting Group.

Yukio Fujiki, un homme influent dans le cercle économique de la ville s’est prononcé sur le sujet. Surnommé « Don de Hama », il exerce également une influence sur les cercles politiques et commerciaux. Agé de 90 ans, il a occupé plusieurs postes à haute responsabilité. Ce mois d’août, il a indiqué s’opposer au projet de casino au cours d’une conférence de presse. « Il y a beaucoup de gens qui parient leur vie, mais je n’autoriserai pas un casino à Yokohama. Je ne l’autoriserai jamais », déclare-t-il. Le nonagénaire s’est exprimé de manière virulente affirmant qu’il va se donner la mort. « Si un casino voit le jour, je me ferai seppuku et mourrai le jour de son ouverture », précise-t-il. Le seppuku ou hara-kiri est un rituel utilisé par les samourais, ils se suicident en s’éventrant. Yukio Fujiki réitère qu’il effectuera le même rituel lors de l’inauguration du casino.  Au mois de juin, il a pris sa retraite de l’entreprise familiale pour se consacre davantage à l’opposition au projet de complexe intégré.

Le sort du casino dépend des élections

Yokohoma est dans la phase de sélection d’un partenaire pour son casino. L’obtention de la licence dépendra de l’issue des élections communales. En effet, la maire sortante, Fumiko Hayashi souhaite briguer un 4ème mandat. Membre du Parti libéral démocrate (LDP), elle soutient l’installation de casino afin de servir de tremplin au secteur du tourisme.

Un autre membre du LDP s’est présenté aux élections, Hachiro Okonogi. Cependant, ce dernier conteste le projet de casino à Yokohama. Il a posé sa démission au sein du parlement afin de se dresser contre Fumiko Hayashi. « Je me présente afin d’arrêter le projet de casino. De nombreuses personnes s’opposent à ce projet, et l’environnement de Yokohama ne s’y prête pas pour le moment », explique-il. Yukio Fujiki s’est trouvé un allié et a annoncé son soutien envers ce candidat.