Malte souhaite lancer un cinquième casino terrestre

Célèbre pour son industrie du jeu très florissant, l’archipel de Malte prévoit d’ouvrir un nouveau casino terrestre. Le gouvernement a, en effet, lancé un appel d’offres pour le 5ème casino terrestre du territoire. Cependant, les opérateurs désirant répondre à ce projet devront observer certaines conditions. Un appel d’offres clôturé le 7 avril Malte est célèbre pour son […]

Malte

Célèbre pour son industrie du jeu très florissant, l’archipel de Malte prévoit d’ouvrir un nouveau casino terrestre. Le gouvernement a, en effet, lancé un appel d’offres pour le 5ème casino terrestre du territoire. Cependant, les opérateurs désirant répondre à ce projet devront observer certaines conditions.

Un appel d’offres clôturé le 7 avril

Malte est célèbre pour son archipel et ses vestiges historiques. Au cours des dernières décennies, ce pays a vu le secteur des jeux d’argent se développer. Les établissements de jeux et les jeux de hasard en ligne ont connu une incroyable croissance. Le Malta Gaming Authority (MGA) est donc chargé de la régulation du marché et de l’octroi de licence aux différents opérateurs.

Cette année, le gouvernement a pris la décision d’ouvrir un nouveau casino. Malte compte déjà 4 casinos sur son territoire, dont le Casino Malta, le Casino Dragonara, le Casino Oracle et le Casino Portomaso. Un cinquième casino va ainsi enrichir et diversifier l’offre de jeux.

L’appel d’offres sur la concession et l’exploitation du nouvel établissement a été publié dans le journal officiel. Le ministère de l’Économie et de l’Industrie a confié à l’unité de privatisation du pays, Privatization Unit (PU), le soin d’encadrer le processus d’appel d’offres. Les sociétés désirant participer à ce projet ont jusqu’au 7 avril pour soumettre une offre publique.

Plusieurs conditions à observer

Le gouvernement maltais a imposé une série de conditions pour toute société souhaitant obtenir la concession du nouveau casino. Pour répondre à l’appel d’offres, l’entreprise doit donc être titulaire d’une licence de jeu valide. D’autre part, seules les structures établies dans l’espace économique européen ont la possibilité de soumettre une offre.

Malte a également défini une restriction quant à l’emplacement du nouveau casino. L’Autorité maltaise du tourisme (Malta Tourism Authority) définira la zone touristique où l’établissement sera érigé. En tout cas, les opérateurs devront exclure les îles de Gozo et Comino.

Sur le plan financier, la société qui remporte la concession devra être en mesure de couvrir la redevance de concession de 11 millions d’euros. Cependant, le paiement de la redevance peut être échelonné sur une période de 3 ans.

Des détails sur les types de divertissement ont été également précisés. Le nouveau casino devra ainsi proposer 225 machines et 15 tables de jeu. Le nombre des équipements donne déjà une idée de la taille de l’établissement. Reste à savoir si les conditions seront réunies pour permettre le succès de ce 5ème casino terrestre.

Le Malta Gaming Authority, un organisme reconnu

L’autorité de régulation des jeux à Malte, Malta Gaming Authority, est l’un des organismes les plus reconnus dans le marché des jeux d’argent. Toutefois, sa crédibilité a été quelque peu ébranlée l’année dernière. Le régulateur a essuyé de nombreuses critiques pour ne pas prendre les mesures nécessaires concernant les fraudes et les crimes financiers, notamment concernant les jeux d’argent en ligne.

Suite à des enquêtes, le MGA a donc infligé une amende record de 2,34 millions d’euros à Blackrock Media. L’opérateur n’avait pas respecté la législation maltaise concernant les transactions financières. Cette intransigeance a permis au régulateur de redorer son blason.