L’Espagne envisage la réglementation des loot boxes, P2E et NFT

L'Espagne se penche sur le sujet des loot boxes

Face à la recrudescence de l’usage des loot boxes, P2E et NFT, l’Espagne entend prendre de nouvelles mesures sur l’industrie du jeu. Le ministère concerné assimile ces pratiques à une forme de jeu doux, qui peut provoquer autant de dommages que les jeux classiques. En outre, certains divertissements s’adressent à un public mineur.

La nécessité d’une nouvelle législation

Le ministère de la Consommation espagnole pointe du doigt certains produits qui ne rentrent pas parmi les jeux d’argent. Cette autorité désire encadrer la pratique des Loot Boxes, des P2E (play to earn), et des jetons non fongibles (NFT) en Espagne. Les législateurs espagnols demandent la mise en place de cette mesure depuis un certain temps déjà. Une avancée a été effectuée l’année dernière.

L’État lance en 2021 une consultation publique sur la manière de gérer les Loot Boxes. Cette concertation appelle la participation des citoyens et des experts. Une législation interdisant les Loot Boxes s’alignerait avec la règlementation des jeux d’argent des Pays-Bas et de la Belgique. Ces 2 pays estiment que ces produits risquent d’entraîner la dépendance. En outre, ils équivalent d’une certaine manière à une incitation des mineurs aux jeux d’argent.

De son côté, le ministre de la Consommation Alberto Garzón cite des exemples de loot boxes probablement en relation avec les jeux de hasard. Garzón mise quand même sur la prudence. Il effectue dans un 1er temps un « suivi exhaustif de ces phénomènes ». En effet, aux Loot Boxes s’ajoutent les P2E et les jetons non fongibles (NFT). Le haut responsable entend étudier de près ces nouveaux loisirs, afin de les maîtriser, avant d’agir de manière irréversible. Les autorités sont conscientes de devoir faire preuve de tact pour ne pas freiner l’innovation. Une loi trop rigide risquerait de stopper les avancées technologiques dans le pays.

L’Espagne encadre strictement les effets des jeux d’argent sur les joueurs. Ainsi, pour les protéger, les publicités concernant les jeux de hasard font l’objet de sévères restrictions. Des amendements à propos des nouveaux modes de divertissement en ligne renforceraient le contrôle du marché.

Des produits numériques complexes

Les Loot Boxes apparaissent sur les jeux axés sur le sport tel que la FIFA ou Pro Evolution Soccer. La console Triple A et les jeux PC comme Fortnite et Star Wars Battlefront II en sont également dotés. Une Loot Box permet aux joueurs d’améliorer les personnages ou le jeu dans son ensemble. Cependant, il faut les acheter avec de l’argent réel.

P2E ou Play To Earn fait intervenir des cryptomonnaies. Les joueurs gagnent de l’argent virtuel ou des actifs cryptographiques. Ces derniers peuvent être des biens immobiliers. En ce sens, les joueurs remportent des jetons non fongibles (NFT). Ce terme désigne des éléments uniques, possédant des valeurs, mais qui sont virtuelles. Par exemple, la version numérique du 1er SMS jamais envoyé a été transformée en NFT et vendue au plus offrant.

Étant donné leurs nouveautés, le ministre espagnol prend le temps de comprendre clairement les enjeux de ces phénomènes avant de les restreindre. Cependant, l’Espagne, par le biais du ministère de la Consommation, ne perd pas de vue ses priorités. Le pays souhaite protéger les joueurs, tout en permettant aux citoyens d’accéder aux diverses innovations technologiques.