Le Grand Lisboa Palace de Macao compte ouvrir ses portes avant juin

grand lisboa palace macao

Après plusieurs années de travaux et divers ajournements, le Grand Lisboa Palace de Macao ouvrira finalement ses portes cette année. La date butoir n’est pas fixée, mais SJM Holdings, l’entreprise de Stanley Ho, prévoit une ouverture avant la fin du mois de juin. Le complexe sera opérationnel partiellement, mais il offrira de nombreux jeux de tables, des machines à sous et différentes chambres d’hôtel.

Ouverture avant la fin du 2ème trimestre 2021

Stanley Ho, fondateur de SJM Holdings, est considéré comme le roi des casinos de Macao. Durant plusieurs décennies, il a détenu le monopole du marché des jeux d’argent de cette région administrative spéciale de la Chine. Lorsque le secteur a été libéralisé en 1999, d’autres opérateurs ont décidé d’investir à Macao à l’instar de Las Vegas Sands, MGM Resorts, Wynn Resorts, Galaxy Entertainment ou encore Melco Resorts. Ces compagnies de casino ont bâti une nouvelle capitale mondiale du jeu. Leurs établissements longent le Cotai, l’équivalent du Strip de Las Vegas.

SJM Holdings tient également à avoir pignon sur rue à Macao. La firme injecte 5 milliards de dollars pour sortir de terre le projet pharaonique du Grand Lisboa Palace. Dans le calendrier initial, le complexe est censé accueillir ses premiers clients en 2017. Depuis, l’ouverture officielle a été à maintes reprises reportée. Mais, l’hôtel-casino pourra finalement ouvrir ses portes cette année. Le CEO de SJM Holdings indique que le Grand Lisboa Palace a passé les dernières inspections du gouvernement. Ce dernier s’attend donc à ce que la licence soit délivrée d’ici peu. L’opérateur table même sur une ouverture avant le mois de juin 2021.

Les clients seront-ils au rendez-vous ?

L’ouverture du Grand Lisboa Palace pour cette année se fera de manière partielle. 300 chambres seront mises à la disposition des premiers clients si le complexe compte 1 892 lorsqu’il sera totalement opérationnel. L’établissement a demandé à utiliser plus de 300 tables de jeu, un quota au-dessus de la moyenne. Par ailleurs, les clients pourront se servir d’un millier de machines à sous.

Alors que la SJM Holdings est confiante sur son projet, les analystes sont assez sceptiques. Ces derniers affirment qu’il sera difficile pour cette entreprise de s’imposer sur le Cotai et d’obtenir une part de marché importante à court terme. La concurrence est rude et les opérateurs sont très compétitifs. Ils misent sur des programmes de fidélisation, des services haut de gamme et de campagnes marketing attrayantes.

Du côté de SJM Holdings par contre, le moral est au beau fixe. La compagnie s’attaque à un segment particulier : les clients VIP. C’est pour cette raison que le Grand Lisboa Palace a sollicité un nombre conséquent de jeux de table. Le complexe souhaite aussi séduire les « junket », des agents de voyage qui s’adressent uniquement aux gros joueurs.

À Macao, le marché des jeux d’argent semble retrouver son dynamisme. En avril, les casinos de la région ont enregistré des revenus plus de 1 milliard de dollars, une grande première depuis 2020.