Le Club Joa de la rue Royale met la clé sous la porte

Ce représentant parisien du groupe Joa est contraint par la situation sanitaire de se placer en liquidation judiciaire. Inauguré en janvier 2020, le Club Joa Royale n’a pu opérer que très peu de temps avant que ne survienne la pandémie du Covid19. La crise sanitaire et la forte concurrence dans Paris ne lui ont pas […]

club joa paris

Ce représentant parisien du groupe Joa est contraint par la situation sanitaire de se placer en liquidation judiciaire. Inauguré en janvier 2020, le Club Joa Royale n’a pu opérer que très peu de temps avant que ne survienne la pandémie du Covid19. La crise sanitaire et la forte concurrence dans Paris ne lui ont pas permis de se développer.

Un contexte hautement défavorable pour un club prometteur

Le groupe Joa investit dans des travaux qui durent plus de 6 mois avant d’ouvrir son club dans la rue Royale de Paris. Il se situe à quelques pas seulement de la place de la Concorde. Le Joa Royale se niche dans un hôtel particulier, qui est aussi élégant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Les salles de jeux se répartissent sur 4 étages et possèdent tous une ambiance spécifique. 18 tables, dotées des technologies les plus modernes, accueillent les joueurs. Des espaces fumeurs et des guéridons pour grignoter pendant les parties sont installés afin d’assurer le confort des joueurs. Les hautes mises se passent dans le salon Royale au 4ème étage. Cet espace privilégié est réservé aux joueurs VIP. En bref, il s’agit d’un club de jeux qui met toutes les chances de son côté pour devenir un lieu à la mode.  

Toutefois, les 2 périodes de confinement que la France a subi a nettement ralenti la progression que le Joa Royale escompte. Le succès de ces clubs de jeux repose beaucoup sur leur notoriété. Le Club Joa de Paris n’a pas eu le temps de fidéliser des joueurs. La brève réouverture du mois de juillet ne suffit pas pour se faire connaître dans ce cercle assez fermé. Au total, il n’est resté ouvert que pendant 159 jours. Le manque de joueurs a fatalement conduit à des problèmes financiers, qui se solde aujourd’hui par une mise en liquidation judiciaire.

Dans un communiqué, le groupe Joa affirme qu’il fournit des efforts pour reclasser les 87 salariés de l’ancien Club Joa Royale. Les membres du personnel sont réintégrés dans l’un des 33 casinos du groupe, situés en province. D’autres postulent dans les clubs parisiens. Le matériel comme les ordinateurs, les tables et autres sont vendus aux enchères. Ces dernières débutent le 06 octobre, et verront défiler 157 lots. Jusqu’ici, aucun repreneur n’est mentionné pour le Joa Royale, malgré des candidatures assez sérieuses.

À propos des clubs de jeux dans Paris  

Les clubs de jeux parisiens viennent remplacer les cercles de jeux. Ces derniers n’existent plus, à cause de leur tendance à effectuer des opérations de blanchiment d’argent. La suppression de ces cercles n’a pas abouti à l’autorisation des casinos dans la capitale française. Cette interdiction date de Napoléon et sert à lutter contre l’addiction au jeu. Les clubs de jeux, par contre, sont tout à fait légaux dans Paris, mais diffèrent des anciens cercles de jeux. Les premiers possèdent le statut de société commerciale, tandis que les seconds renvoient à des associations. La différence entre casino et club de jeux réside dans le type de loisirs proposés dans les 2 établissements. Dans les clubs, seuls les variantes du poker et du baccara sont autorisés.