La Malta Gaming Authority prévoit d’abaisser le RTP à 85 %

rtp casino

Le régulateur des jeux d’argent de Malte envisage un certain nombre de réformes dans les mois à venir. La Malta Gaming Authority prévoit entre autres une révision à la baisse du taux de redistribution sur les jeux de casinos en ligne. Si le RTP minimum s’élève à 92 % actuellement, l’autorité de régulation songe à le réduire à 85 %.

Révision à la baisse du RTP minimum

Au cours du mois de mai, l’autorité de régulation du jeu basé à Malte a procédé à une consultation fermée. Différents acteurs de l’industrie du jeu ont donné leur avis : éditeurs, opérateurs B2B et B2C, consultants, etc. Les échanges se sont concentrés sur la réduction du taux de redistribution (RTP) et les changements que cela pourrait entraîner.

La Malta Gaming Authority (MGA) estime qu’il est plus équitable d’aligner le taux de retour au joueur dans les casinos en ligne avec celui des casinos terrestres. Le régulateur propose ainsi de réduire le RTP minimum à 85 % contre 92 % auparavant.

Pour rappel, le taux de retour au joueur indique la capacité d’un jeu de casino à redistribuer les gains. Plus concrètement, si un titre affiche un RTP de 98 %, cela implique que sur 100 € misés, 98 € seront reversés aux joueurs et 2 € reviennent au casino.

Les opérateurs favorables à la baisse

La majorité des opérateurs de jeux d’argent consultés sont favorables à la révision à la baisse du RTP sur les jeux de casino en ligne. Certains ont avancé que le seuil minimum idéal est de 92 %. Cependant, d’autres ont proposé la baisse à 75 %.  

Selon la MGA, grâce à cette révision à la baisse, les opérateurs et fournisseurs de jeux n’auront plus l’obligation de modifier leurs titres en fonction de chaque juridiction. En effet, afin d’être compétitifs, les développeurs doivent changer leur RTP dans les marchés où les taxes sont élevées. Par exemple, l’Allemagne vient de ratifier la législation des jeux d’argent en ligne et impose une taxe de 5,3 % sur les machines à sous. Les opérateurs qui veulent se lancer sur ce marché doivent prendre en compte ce paramètre et diminuer le taux de retour au joueur pour prévenir les grosses pertes .

« La modification proposée du seuil de RTP minimum offrira une certaine souplesse aux opérateurs qui seront libres de fixer divers RTP comme ils le souhaitent en fonction, notamment, des conditions du marché et des niveaux de concurrence », explique la MGA.

Les casinos en ligne seront-ils moins attrayants ?

Les opérateurs se veulent rassurants et affirment que le RTP de 85 % pourrait ne s’appliquer qu’à quelques jeux. Néanmoins, si le RTP minimum est adopté, les éditeurs et les casinos en ligne devront faire preuve d’ingéniosité pour rester performants. Il faut rappeler que le succès des casinos en ligne repose sur un certain nombre de facteurs. Mais si les sites de jeux d’argent séduisent autant, c’est parce qu’ils offrent un taux de redistribution plus avantageux comparé à celui des casinos terrestres. Cette nouvelle politique annoncée par la MGA risque de décevoir bon nombre de joueurs. Reste à savoir si les alternatives proposées par les opérateurs seront convaincantes.