Les bases pour jouer au poker

main poker

Le poker est l’un des jeux de cartes les plus populaires du monde que l’on retrouve en ligne ou dans un casino. Pour faire simple, c’est un jeu dans lequel règnent stratégie et psychologie. Vous pouvez organiser des parties entre amis ou aller dans les casinos pour trouver des adversaires plus coriaces, mais également plus riches.

Actuellement, on assiste à une expansion des parties en ligne, ce qui vous donne l’opportunité d’affronter toutes sortes de joueurs tout en restant devant votre ordinateur ou votre smartphone. Parmi toutes les variantes du poker, le Texas Hold’Em est le plus répandu, c’est donc celui que l’on doit connaître en premier lieu.

Les règles du Texas Hold’Em

Comme dans toutes les variantes, l’objectif est de gagner le plus de jetons possible, à chaque main que l’on joue. Une table de Texas Hold’Em peut accueillir entre 2 et 10 joueurs. À chaque main, chaque joueur se voit attribuer 2 cartes fermées et on ouvre 5 autres cartes qui seront communes à tous les joueurs au milieu de la table. Il faut alors essayer d’obtenir la meilleure combinaison de 5 cartes avec vos 2 cartes et 3 cartes parmi les 5 ouvertes sur la table.

Les mains au poker

La Quinte Flush Royal est la main la plus forte au poker. C’est à la fois une quinte à l’As et une couleur.
La Quinte Flush est la main la plus forte juste après la Quinte Flush Royale. Elle combine une quinte et une couleur.
Le Carré est une main qui combine 4 cartes de la même valeur. Exemple : AAAA.
Le Full House combine un brelan et une paire, c’est-à-dire que l’on a 3 cartes de la même valeur avec 2 autres cartes différentes, mais d’une même valeur. Exemple : AAA-KK.
La Couleur est obtenue quand on a 5 cartes de la même couleur, il peut s’agir de pique, de cœur, de carreau ou de trèfle.
La Quinte est un assemblage de 5 cartes qui se suivent numériquement, mais leur couleur est différente. Exemple : A-K-Q-J-10.
Un Brelan est une combinaison de 3 cartes de la même valeur. Exemple : AAA.
Avoir deux paires, c’est avoir 4 cartes avec un assemblage de 2 cartes de la même valeur. Exemple : AA-KK.
On a une paire lorsque l’on a 2 cartes de la même valeur. Exemple : AA.
Quand aucun joueur n’a aucune combinaison avec ses cartes, on détermine la main gagnante en prenant celle qui a la carte la plus élevée.

Les tours de mises

Il y a en tout 4 tours de mises dans une main de Texas Hold’Em. La première se passe dès que la distribution des cartes à chaque joueur est faite, c’est ce que l’on appelle le Pré-flop. Ensuite, on peut effectuer une mise après que le distributeur écarte(brûle) la première carte du paquet et ouvre 3 cartes sur la table ou Flop.

La main continue avec la Turn où le donneur va à nouveau brûler une carte avant de retourner la suivante. La dernière mise se fait quand le dealer met une autre carte de côté et sort la 5ème et dernière carte ouverte de la main, celle-ci est dénommée River. On procède alors à l’abattage des cartes des joueurs encore en jeu et la main qui l’emporte est celle qui a la meilleure combinaison.

Il faut préciser que l’on n’a pas forcément besoin d’arriver jusqu’à la River pour remporter un pot. À chaque tour de mise, il est possible de forcer tous les joueurs à jeter leurs cartes. Quand un joueur jette ses cartes, on dit qu’il se couche ou qu’il « Fold ».

joueur poker

Les termes de relance

Quand vous commencez le poker, vous pouvez être perturbé par l’usage de certains termes. Il est très important de les connaitre pour comprendre et aussi pour avoir votre style.

Le Bouton Dealer ou donneur désigne le joueur qui distribue les cartes. Il sert tous les joueurs en commençant par celui à sa gauche et c’est lui qui reçoit les dernières cartes.

Les Blinds sont des mises forcées avant la distribution des cartes. En les imposant, on a l’assurance d’avoir un minimum d’enjeux à chaque main. Le joueur à gauche du Dealer pose une Small Blind et celui juste côté une Big Blind qui correspond au double de la Small Blind. À chaque fois qu’une main est finie, le Bouton tourne pour que tous les joueurs passent par ces positions au moins une fois.

Faire un Calling ou « Call » ou encore « Suivre » consiste à s’aligner à une mise effectuée par un autre joueur.

Un Check est à peu près le même système que le Call. La différence est que l’on parle de Checking quand il n’y a pas encore de mise.

Un Raise ou relance consiste à augmenter la mise de départ. La règle de base est que sa valeur doit être du double au minimum de la mise initiale. Quand une relance effectuée, les joueurs doivent suivre ou faire une surrelance pour rester en jeu.

On parle de Fold lorsque vous ne voulez pas suivre une mise effectuée. Vous attendez alors la main suivante avant d’entrer à nouveau en jeu. En français, on peut aussi dire « passer » ou « se coucher ».

La typologie des joueurs de poker

Une fois que vous commencez le poker, vous serez amené à déterminer le type de joueurs que vous avez en face de vous. D’ailleurs, il est aussi important de savoir le genre de joueurs que vous êtes. On peut distinguer 4 types de joueurs selon 2 critères bien précis.

Soit vous êtes un joueur large, soit vous êtes un joueur serré. Quand vous jouez large, cela signifie que vous pouvez y aller avec tous types de cartes pour obtenir un maximum de tirage. Quand vous jouez serré, vous attendez toujours d’avoir de bonnes cartes avant de jouer. Les relances ne sont envisageables que si vous avez une bonne main.

Ensuite, il faut déterminer si vous êtes plutôt agressif ou passif. Un joueur passif essaie de garder ses adversaires en jeu quand il a une bonne main. Ses relances sont alors relativement faibles ou très rares pour laisser les autres le faire. Quant au joueur agressif, il relance systématiquement, notamment au préflop. Le bluff est très présent dans le jeu agressif, ce qui le rend assez imprévisible.