Rain Man : l’histoire d’un génie

rain man histoire d'un génie

Avec 4 Oscars dans son back ground, Rain Man est sans conteste un énorme succès. Sortie en 1988, cette œuvre cinématographique de Barry Levinson reste un black jack film indémodable. Sur fond de jeux de casino, le film fait également un clin d’œil à l’autisme.

Une histoire émouvante

Les premières images montrent Tom Cruise, dans le rôle de Charlie Babbit, et son entreprise d’importation de voiture. Les affaires ne marchent vraiment plus pour lui et il doit faire face à quelques problèmes financiers. Il apprend une terrible nouvelle : son père, dont il s’est séparé depuis ses 16 ans meurt. Charlie doit donc se rendre en Ohio pour régulariser sa succession et espère remonter la pente grâce à son héritage.

Mais à sa grande surprise, son père a légué toute sa fortune à l’établissement psychiatrique où son frère aîné est interné. Un frère autiste, dénommé Raymond (Dustin Hoffman), dont il ignorait complètement l’existence. À des fins égoïstes, Charlie tente toutefois d’obtenir la garde de son frère et le kidnappe pour l’emmener en Californie. Mais ses difficultés financières le rattrapent lors du voyage et lui montent à la tête.

De son coté, Raymond démontre des capacités incroyables avec les chiffres. En effet, il possède une mémoire visuelle remarquable. Charlie décide de faire une virée à Las Vegas pour remettre sa société à flot. Il choisit le blackjack et compte sur le génie de son frère pour s’en mettre plein les poches. La scène montrant leurs victoires consécutives est devenue mythique. La chance continuera-t-elle pour autant de sourire aux deux frères ? Raymond réussira-t-il à sortir son frère de ses ennuis ? Le Rain Man sera-t-il à la hauteur du challenge des casinos ?

Un long métrage qui a conquis le cœur du public

Vous pouvez visionner le film autant de fois, il reste toujours aussi intriguant. Le film véhicule un message puissant qu’il a également briller en outre-Atlantique. En France, Rain Man est sorti au mois de mars 1989 et compte plus de 6 millions d’entrées au box-office. Au total, le film a généré des recettes de plus de 350 millions de dollars au Canada, aux États-Unis et en France.

La prestation de Dustin Hoffman, acteur principal, a conquis les spectateurs et les critiques. La performance de l’acteur Tom Cruise, une étoile montante de la fin des années 80, a aussi été remarquée. Initialement travaillé par Steven Spielberg, c’est finalement à Barry Levinson que la lourde tâche de réaliser le film revient. Une signature qui lui a valu des critiques très positives et un prix du meilleur réalisateur aux Oscars.

En outre, Rain Man a également remporté un Oscar du meilleur scénario et celui du meilleur film. Il a également permis à Dustin Hoffman de recevoir un Oscar en tant que meilleur acteur. Les Golden Globe n’ont pas manqué de primer le film avec 2 distinctions. En Europe, il est récompensé par le prestigieux Ours d’Or lors du Festival de Berlin. A part ces trophées, le BAFTA et le César n’ont pas été laissé pour compte. Autant de prix et de nominations qui vous promettent un film d’exception.

Un film pour quel public ?

Rain Main est une valeur sûre pour les cinéphiles. Si vous êtes un grand fan de Tom Cruise, au même titre que Top Gun, Rain Man est un film qui a propulsé sa carrière.

Les grands amateurs de jeu de casino doivent absolument voir ce film. Ce serait vraiment dommage de rater une si grande référence en la matière. Il est toujours plaisant de voir comment les stratégies de jeux de casino sont portées au grand écran. En tout cas, la scène de comptage de cartes en blackjack est devenue culte au cinéma. De nombreuses séries et films s’en inspireront plus tard.

Rain Man est aussi connu auprès d’un public engagé pour la cause des personnes en situation d’handicap. Si vous êtes dans cette catégorie, vous serez ravi de voir ce film engagé. Le scénariste et initiateur du projet est lui-même un personnage actif dans ce milieu. Il est membre de plusieurs associations qui visent à défendre les droits des personnes atteintes d’handicap mental. Cependant, il y a quelques quiproquos dans le film à propos de la nature de la maladie de Raymond. Il est présenté avec toutes les caractéristiques du syndrome du savant : aisance avec les chiffres, excellente mémoire, etc. Pourtant, il est aussi décrit comme ayant le syndrome d’Asperger qui a une portée tout à fait différente.

Vous souhaitez voir d’autres films sur le blackjack ? Voici notre sélection :