iGaming : 2 exploitants convoitent le marché de la Grèce

Après une parenthèse forcée de 10 ans, le secteur des jeux d’argent virtuels en Grèce a repris de plus belle. Les opérateurs du monde entier se ruent sur ce marché fort prometteur depuis sa relance l’année précédente. Dernièrement, 2 sociétés ont également soumis leur candidature en vue d’une licence. Brobet Limited et Elladix Limited en […]

Des prétendants pour le marché des jeux d'argent en ligne en Grèce

Après une parenthèse forcée de 10 ans, le secteur des jeux d’argent virtuels en Grèce a repris de plus belle. Les opérateurs du monde entier se ruent sur ce marché fort prometteur depuis sa relance l’année précédente. Dernièrement, 2 sociétés ont également soumis leur candidature en vue d’une licence.

Brobet Limited et Elladix Limited en lice

Depuis le redémarrage de l’iGaming en Grèce, les acteurs de jeux d’argent ont montré un vif intérêt pour ce marché. Beaucoup d’entre eux souhaitent exploiter le secteur et ont déposé des requêtes pour l’octroi d’un permis.

Cette relance est rendue possible grâce à l’adoption d’une nouvelle législation régissant le domaine. En effet, le gouvernement grec est désormais prêt à accueillir des opérateurs pour ses jeux de hasard en ligne. PokerStars a d’ailleurs sauté sur l’occasion pour étendre davantage son emprise sur les juridictions stratégiques. 2 autres compagnies espèrent le rejoindre dans cet espace tellement sollicité. Apparemment, Brobet Limited et Elladix Limited ont récemment soumis leur demande de licences pour ce marché particulier.

Concrètement, ces sociétés ont postulé pour des licences de type 1 et 2. En bref, le type 1 permet de fournir des paris sportifs en ligne. Par contre, le type 2 autorise les opérateurs à proposer des casinos online.

À noter que le quartier général de l’entreprise Brobet se trouve en Bulgarie. Cela dit, elle est enregistrée à Malte comme Elladix Limited. Leurs dossiers sont à présent entre les mains de la Commission des jeux grecque. Connu sous le sigle EEEP, ce comité procèdera à l’audit approfondi des activités de ces 2 prétendants. Selon la procédure, la structure va, entre autres, examiner de près les finances de Brobet et Elladix. À l’issue des investigations, l’EEEP jugera s’ils peuvent exercer sur le territoire grec ou non.

Un secteur prospère

D’après un rapport établi en 2021, la Grèce recèle un potentiel de croissance énorme pour ce qui est des jeux d’argent. En particulier, le domaine de l’iGaming. Les autorités compétentes en la matière l’ont confirmé avec des statistiques surprenantes. Les enquêtes ont révélé que les opérateurs terrestres se partagent un pourcentage de 22,45% du chiffre d’affaires global. Et les 77,55% restants reviennent aux jeux de hasard se déroulant en ligne.

De toute évidence, le marché grec des jeux d’argent virtuels est en plein essor. Le gouvernement local demeure confiant, il prévoit d’immenses bénéfices dans un délai de 2 ans. En vérité, il escompte des recettes brutes de jeux jusqu’à 1 milliard d’euros au cours de cette période.

Étant donné les circonstances, le Comité de supervision et de contrôle des jeux ou EEOC doit prendre certaines décisions. En ce moment, cet organisme tente par tous les moyens d’établir des mesures de jeu responsable. Dans cette optique, un service disponible 24h/24 est en cours d’installation. Ce centre serait en charge de superviser les opérateurs en ligne ainsi que les établissements physiques et de défendre leur intérêt. Le but étant de contrôler l’environnement de jeu de façon permanente. Sans laisser de côté les avantages qui en résultent. En cas de litiges, le service résoudra les problèmes en temps réel.