Un croupier sans licence fait payer une amende à Evolution

croupier sans licence evolution

Attention, l’article qui va suivre n’a rien avoir avec un sujet de maths ! Le régulateur de la Pennsylvanie, PGCB, a frappé fort en infligeant une amende de 7 500$ à Evolution Gaming. La raison ? Un croupier sans licence a distribué des cartes de blackjack lors de son premier jour de formation. Une action qu’il n’aurait jamais dû faire selon le Code des jeux d’argent. Eh oui, même les casinos ont leurs propres règles.

Mais Evolution n’est pas le seul à avoir été pris en flagrant délit. D’autres infractions ont été évoquées lors de la dernière réunion du PGCB. Alors, attachez vos ceintures et préparez-vous à une info des plus explosives !

Croupier sans licence : Evolution sanctionné

Eh bien, voilà une histoire digne d’un film de casino ! L’incident ne vient pas des joueurs, mais du personnel. Tout a commencé avec un croupier inexpérimenté qui, apparemment, n’était pas censé s’approcher d’une table de blackjack live avant d’avoir terminé sa formation. Mais que s’est-il passé exactement ?

Il semblerait qu’un dealer agréé ait appuyé sur le bouton de détresse, demandant une pause. Et c’est là que les choses ont commencé à se compliquer. Au lieu de trouver un véritable remplaçant, un membre du personnel a demandé à un stagiaire de couvrir la table.

Quoi qu’il en soit, Evolution North America, à travers Jeff Patchen, a confirmé les faits devant le PGCB. La société est en train de prendre des mesures pour que l’incident ne se reproduise plus. Cela pour garantir la sécurité des joueurs et la transparence des jeux.

17 minutes qui ont coûté cher à Evolution Gaming

D’après le rapport du Pennsylvania Gaming Control Board, Evolution a commis une infraction au Code des jeux d’argent. Eh oui, on parle bien du géant de la production de jeux de casino en direct.

Bref, un croupier sans licence a livré une partie de blackjack, sans se rendre compte de sa bourde. L’incident s’étale sur environ 17 minutes.

L’événement a commencé à 15h33, lorsque l’employé en question a commencé à distribuer une main. Mais voilà, une petite erreur s’est glissée dans la procédure, car il s’est d’abord donné une carte à lui-même. Pourtant, il doit servir les joueurs en premier. Heureusement, un autre croupier est venu à la rescousse et a arrêté le jeu.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là ! À 15h36, le croupier sans permis a ramassé la carte qu’il s’était donnée et l’a remise dans le sabot. Dans le doute, il l’a placé dans le rack de réduction.

Vers 15h45, il enchaîne avec une autre entorse aux règles du blackjack. Le dealer lance une nouvelle partie et place des cartes face cachée sur des places où il n’y a pas de joueurs. Finalement, à cet instant un superviseur est intervenu pour y mettre fin et le remplacer.

Le PGCB préconise des mesures

Le PGCB n’a pas manqué une miette de cet incident. Un spécialiste de l’assistance a vite compris ce qui s’était passé. Raison pour laquelle le croupier sans licence a été retiré de la table et remplacé à 15h50. Heureusement, la partie a poursuivi son cours avec la main gagnante d’un joueur, qui a remporté 40$.

Désormais, Evolution doit mettre à jour sa technologie d’authentification des badges. L’idée est de différencier les professionnels agréés du personnel en formation. Mais les mesures ne s’arrêtent pas là ! L’apprenti croupier ne fait plus partie de l’équipe d’Evolution.