Tricherie au Poker en Californie : Tony Mars clame son innocence

Tricherie poker Tony Mars

Ye Shen, connu sous le nom de Tony Mars, se retrouve aujourd’hui au cœur d’une vive polémique. Il est impliqué dans une affaire liée à des allégations de tricherie lors d’une partie de poker en Californie. On parle d’un montant de 3 millions $ associés à cette affaire de fraude.

Le dossier s’est surtout intensifié, lorsque les joueurs pro Nikhil « Nik Airball » Arcot et Wesley « Wes Side » Fei se sont confiés sur les réseaux sociaux. Ils ont publiquement accusé Shen d’utiliser des cartes falsifiées. Pourtant, celui-ci nie fermement ces accusations, tout en révélant des éléments pouvant aider à élucider ce cas. Ce qui suscite un vif débat au sein de la vaste communauté de poker. Les détails.

Des cartes truquées ?

Au centre de cette controverse majeure, Ye Shen réfute toute allégation à son encontre. Il affirme avoir été accusé injustement.

Cependant, selon des parieurs du « Hustler Casino Live », le joueur aurait manigancé une stratégie sournoise. D’après eux, il a apporté un jeu de cartes soigneusement préparé à une partie privée à Yorba Linda, en Californie.

Il s’agit d’une manœuvre qui a prétendument permis à Tony Mars, de voir à travers les cartes. Et cela, grâce à l’utilisation de lentilles de contact spéciales.

Toujours catégorique, Tony Mars conteste cette affirmation, insistant sur le fait qu’il n’a jamais eu besoin d’apporter des cartes. « Le lieu disposait déjà de plusieurs jeux », indique-t-il.

Interprétations différentes des faits

Pour soutenir leurs allégations, les accusateurs n’ont pas hésité à présenter un témoignage compromettant. En effet, Wesley Fei, l’un des dénonciateurs, déclare avoir découvert un jeu de triche après une session de poker. Selon lui, il s’agit là d’un indice décisif qui suggère une possible complicité entre Shen et ses associés.

Pour étayer son argumentation, il dit même avoir utilisé une lumière bleue dans une pièce sombre. L’objectif était de chercher des éléments cruciaux et douteux à mettre en évidence.

Et contre toute attente, cela a permis d’identifier des anomalies frappantes. Ils ont pu découvrir des marques spéciales sur le dos des cartes.

Mais une fois de plus, Ye Shen rejette catégoriquement ces accusations, ajoutant que le véritable tricheur est une toute autre personne.

Le présumé coupable

Tony Mars ne s’est pas limité à récuser les allégations. Il affirme avoir découvert le véritable fraudeur, nommé Sun, qui s’est dévoilé à lui 3 semaines après la partie de poker.

Par téléphone, le tricheur a ouvertement confessé son rôle dans la supercherie, avouant qu’il a truqué les cartes. Celui-ci aurait même présenté ses excuses du fait que « tous les joueurs le blâment ».

Désireux de prouver son innocence, Shen déclare aussi qu’il avait rapidement informé le propriétaire du casino. Deux témoins peuvent confirmer cette version des faits, ajoute-t-il.

Gardant toujours son calme, Ye Shen avance que Fei l’a accusé en raison de sa situation financière difficile et son désespoir. Mais aussi pour éviter de rembourser l’argent qu’il lui doit.

Alors que l’enquête se poursuit, la vérité derrière ces allégations reste encore à découvrir. Jusque-là, ce scandale laisse donc la communauté de poker en suspens, notamment en ce qui concerne l’issue finale de l’affaire.