Il utilise un rival pour extorquer un pro du poker

un joueur professionnel de poker arnaqué

USA. Benjamin Lee, joueur professionnel de poker, a été la victime d’une arnaque en ligne bien ficelée depuis juin 2023. En s’appuyant sur son antipathie envers Wesley Fei, un autre joueur pro, l’individu a réussi à lui soutirer plusieurs milliers de dollars en cryptomonnaie avant de disparaitre. Sa tactique comprend des accusations, de fausses captures d’écran, des enregistrements vocaux et une histoire de crime organisé mêlée d’injustice.

Arnaque à la cryptomonnaie

Si beaucoup d’arnaqueurs utilisent l’appât du gain ou la peur pour attraper leurs victimes, ce n’est pas le cas de celui-ci. À croire Lee, l’individu s’est servi de son inimitié publique pour Wesley, tout en jouant sur sa corde sensible.

Tout commence au début du mois de juin. Un inconnu contacte Lee sur son compte Instagram. Il l’approche en prétextant vouloir enquêter et dévoiler au grand jour les méfaits de Wesley, mais qu’il a besoin d’argent pour y arriver. À l’en croire, il aurait perdu toutes ses économies.

Selon l’inconnu, Wesley l’aurait extorqué de quelque 250 000$ en cryptomonnaies. Il ajoute également que le joueur aurait des liens avec le crime organisé. Se posant comme la victime éplorée, l’arnaqueur lui annonce vouloir confondre Wesley. Il demande ainsi un soutien financier pour réunir les preuves et trainer l’accusé devant la justice.

Cependant, l’appât ne prend pas. Il n’empêche que c’est le début de longs échanges de messages avec forces manipulations.

Une manipulation bien élaborée

Infatigable, l’arnaqueur revient à la charge quelques semaines plus tard. Selon lui, il aurait amassé des preuves, mais aurait dépensé plus de 50 000£ dans l’opération. Il appuie ses dires à l’aide de captures d’écran qui incriminent Wesley. Pour le conforter, le fraudeur lui expose les plans de campagne pour dévoiler les crimes de Wesley. Touché face à tant d’injustice, Lee pense apporter son aide.

L’arnaque s’épaissit encore. La prétendue victime confie ensuite à Lee que Wesley a eu vent de son intention de le faire tomber. Selon lui, Wesley l’aurait alors payé 35 000$ pour enterrer les preuves. Une somme difficile à refuser compte tenu de sa situation, ajoute l’arnaqueur. En guise de bonne foi pour l’aide qu’il compte apporter, Lee lui transfert alors 2 500$.

Cela ne s’arrête pas là. Le fraudeur rajoute une autre couche à son histoire. Quelques jours après, il prétend avoir été contacté par un Chinois qui aurait des preuves supplémentaires contre Wesley. Ce dernier aurait commis une fraude à l’immigration afin d’obtenir sa carte verte pour les États-Unis.

Cependant, l’homme aurait facturé la preuve à 80 000£. Lee hésite à payer, surtout que l’arnaqueur se fait pressant.

Les rivaux tous deux victimes

Le blog « Unveiling Wesley » est publié au début du mois de septembre. Une façon de concrétiser aux yeux de Lee l’aide qu’il a apportée. Évidemment, Wesley nie tout ! Il révèle même avoir été victime de chantage : un inconnu lui aurait demandé 35 000$ contre la non-publication du site.

Au même moment, le fraudeur raconte à Lee être l’objet de surveillance de la part de « malfrats chinois ». Il ajoute même qu’il a dû quitter son domicile pour se mettre en sécurité. La seule façon d’arrêter Wesley et ses complices du crime organisé, à ce stade, serait de remettre aux autorités américaines la preuve de sa fraude à l’immigration.

L’arnaqueur entretient savamment sa fraude et maintient Benjamin Lee dans l’anxiété avec moult détails. Son contact chinois aurait baissé le prix de sa preuve à 45 000£. Il reviendrait alors à Lee de payer la moitié. De manipulation en manipulation, le joueur pro paie 10 000£, puis 12 500£ et enfin 7 500£.

À partir de là, l’homme ne répond plus. En joignant le fameux contact chinois, Lee découvre que celui-ci est aussi victime. L’arnaqueur lui aurait proposé une preuve sur des malversations de Wesley contre 50 000$. Il s’est aussi avéré qu’on a exigé 50 000$ à Wesley afin de supprimer le blog « Unveiling Wesley », qui entache sa réputation.

Depuis, l’homme, qui s’appellerait Russel Thamer, est introuvable.

Cette histoire nous rappelle que même les plus perspicaces d’entre nous peuvent tomber sous la coupe d’une arnaque en ligne !