Evolution se retrouve au cœur d’un procès judiciaire

Evolution procès judiciaire image

Lightning Roulette, Crazy Time, Infinite Blackjack… sont de célèbres jeux live casino développés par Evolution. Mais à notre grande surprise, ce dernier se retrouve fait l’objet d’un procès lié à ses investisseurs. Apparemment, le fournisseur aurait induit ces derniers en erreur. Mais chaque partie possède ses propres versions des faits.

Le PDG d’Evolution est le premier accusé

La gamblosphère se retrouve bouleversée après la déposition de Federman & Sherwood au tribunal de Pennsylvanie. Le cabinet d’avocat reproche au géant du Live Casino d’avoir trompé ses investisseurs à maintes reprises. Le sujet couvre des faits liés à un achat d’actions durant la période de recours de la société.

D’après le cabinet, Evolution aurait faussé certaines déclarations portant sur son potentiel de croissance, ses revenus et la conformité de l’entreprise. Mais les grandes lignes de la plainte insistent surtout sur des événements survenus entre janvier 2022 et octobre 2023.

En résumé, le fournisseur aurait violé l’article 10 de la Securities Exchange Act. Cette loi stipule que toute tentative de fraude envers les investisseurs est passible d’une sanction pénale. Le procès judiciaire à l’encontre d’Evolution vise à dédommager les bailleurs ayant acheté des actions lors de la période de recours. Martin Carlesund (PDG) et Jacob Kaplan (directeur financier) sont mentionnés dans la plainte.

Zoom sur le procès judiciaire pesant contre Evolution

Tout a commencé avec le rapport explosif d’Analyst Generation Limited en janvier 2022. Ce dernier pointait du doigt la conformité d’Evolution. D’abord, il affirmait que les nouvelles dispositions vont menacer les revenus du logiciel. D’autre part, il révélait qu’Evolution aurait été exposé à des activités illicites.

Cette bombe médiatique a eu un impact immédiat sur le marché. En effet, l’American Depository Shares a dévalué la cotation de l’entreprise de manière spectaculaire. On parle d’un rabais de 14,68% sur trois séances de bourse consécutives.

L’histoire ne s’arrête pas là. Le 26 avril 2022, l’autorité australienne de régulation des jeux de hasard a lancé un appel. Elle a demandé aux fournisseurs de services Internet de restreindre six casinos en ligne du territoire. Le motif : soupçon de jeu illégal. Pourtant, la majorité de ces sites sont des partenaires d’Evolution.

À cause de cette nouvelle, les actions d’Evolution ont encore chuté de 6,22% à l’American Depository Shares sur les deux séances de bourse suivantes.

Face à ces révélations fracassantes et aux réactions du marché, l’avenir d’Evolution semble désormais incertain. La société, étant confrontée à des défis majeurs, pourrait sérieusement compromettre sa position sur tout l’univers de l’iGaming.

2023, une année difficile pour Evolution Gaming

Evolution a encaissé une lourde épreuve au cours du premier et troisième trimestre de l’année 2023. Les défis persistent, alors que les résultats se révèlent assez décevants. Le segment d’activité RNG montre une certaine paralysie, ce qui a engendré la stagnation des résultats. En même temps, son exercice en Amérique du Nord n’a pas vraiment eu des retours positifs.

Par ailleurs, Evolution a admis avoir été confrontée à des ajournements quant à l’ouverture de nouveaux studios. Un fait qui a probablement affecté ses performances. Cette série d’événements n’est pas sans conséquences. Elle a conduit à l’ouverture d’une enquête sur la conformité de la société.

Malgré ces difficultés, Evolution n’a pas encore répondu aux allégations ni aux préoccupations des investisseurs. La situation laisse planer un certain doute sur sa capacité à surmonter ces obstacles et à retrouver une croissance solide.