5 faits insolites à savoir sur le baccarat

baccarat image

Saviez-vous que le jeu favori de James Bond était d’abord le baccarat ? Eh oui, le poker n’occupe que la deuxième place. En passant, son nom signifie « zéro » en italien. Ce qui laisse entendre que le jeu s’est inspiré de la pire valeur possible. Juste l’inverse du blackjack qui emprunte le nom de la carte la plus élevée.

Depuis plusieurs siècles, ce classique de casino a fasciné plus d’un. De simples joueurs aux célébrités, beaucoup n’ont pas pu résister aux attraits du baccarat. Mais derrière sa solide notoriété, vous serez étonné d’apprendre quelques faits amusants sur ce jeu.

Le baccarat : un nom, plusieurs origines ?

On vous repose la question : savez-vous pourquoi on l’a baptisé « Baccarat » ? Eh bien, d’après certaines rumeurs, ce jeu de cartes proviendrait de l’Italie. Quelques bruits courent qu’un certain Felix Falguiere a eu la brillante idée de le mettre au point. Il l’a appelé « Baccara », en référence au zéro.

Aux États-Unis, beaucoup pensent que le baccarat est originaire de la France. Mais ce qui se révèle le plus bizarre, c’est leur façon d’établir l’étymologie du mot. « Back-uh-rat », voilà comment certains américains l’appellent. Ces derniers pensent qu’il existe un quelconque rapport avec les rongeurs. C’est surprenant, non ?

Quand le baccarat rejoint le monde du cinéma

L’Agent 007 est considéré comme le plus grand fan du baccarat. Mais en réalité, l’auteur Ian Fleming a puisé son inspiration dans ses expériences de jeu pour créer ce personnage emblématique. À cet effet, James Bond n’est plus qu’un simple fan, il est le fruit même de ce jeu de casino en ligne. Un jeu de cartes qui a façonné l’histoire du cinéma, un 00-scoop à ne pas oublier !

Puis, une scène hilarante dans Rush Hour 3 nous a offert des éclats de rire. Chris Tucker, confondant Baccarat et Blackjack, a montré que même les plus grands joueurs peuvent faire des gaffes à la table.

Macao : la ville du baccarat

Dans la cité du vice, les machines à sous génèrent la plupart des revenus de casino. Mais à Macao, c’est le baccarat qui occupe le trône. Dominant plus de 88% des revenus des jeux de hasard, ce jeu de table génère de bonnes affaires dans la ville asiatique.

Pourquoi ce divertissement a-t-il conquis le cœur des parieurs ? Tout simplement parce qu’il présente un avantage maison plus faible, y compris le baccarat en ligne. Les chiffres donnent le tableau suivant : 1,06% pour une mise sur le banquier et 1,24% pour une mise sur le joueur. De quoi produire des potentialités de gains élevés !

Un jeu régi par les superstitions

Le baccarat suscite une culture spéciale en rapport avec la chance. Il y a même des joueurs qui réalisent des incantations aux cours des parties. Croyez-le, ils ne s’amusent pas du tout ! Pour eux, le jour de chance n’est pas qu’une simple façon de parler.

Par ailleurs, d’autres soufflent sur leurs cartes en espérant éviter les numéros malchanceux. Mais ce n’est pas tout ! Nombreux pensent que la fortune et la malchance sont contagieuses. Dans cette optique, le baccarat n’est plus qu’un simple jeu de cartes. C’est une affaire de foi.

Le squeeze offre un réel plaisir

Au baccarat, le croupier distribue les cartes faces visibles en règle générale. Mais au baccarat squeeze, rien ne vaut l’excitation de soulever légèrement les cartes pour dévoiler leur couleur et leur numéro. À ce moment, on a l’impression de devenir un prestidigitateur en quête de l’ultime secret.

Bien sûr, le squeeze n’affecte pas le résultat du jeu, mais il augmente le fun à la table. Alors que le suspense est à son comble, on retient son souffle dans l’espoir de tirer sur une main gagnante. Actuellement, ce micmac est également possible au baccarat live.