Une campagne pour la réouverture des casinos en Écosse

Le Royaume-Uni est particulièrement touché par la crise sanitaire liée au Covid-19. Cependant, l’évolution de la pandémie est différente selon les pays qui composent le royaume. En Écosse, la pandémie est un peu plus violente, c’est pourquoi les mesures prises par les autorités pour limiter sa propagation sont plus sévères. L’une des mesures les plus marquantes est la fermeture des établissements de jeux d’argent pour une durée indéterminée. Cette situation est devenue ingérable pour les principaux leaders du marché écossais, Genting Casinos UK Limited et Grosvenor Casinos. Face à cette conjoncture, les 2 établissements ont décidé de faire front commun pour sommer les autorités gouvernementales de rouvrir les casinos dans le pays.  

La phase 2 de la pandémie maintient la fermeture des casinos

En Écosse, les autorités ont dénombré 1260 contaminations au Covid-19 par jour, le pays est donc officiellement dans la phase 2. Ces statistiques indiquent clairement un danger imminent pour l’ensemble de la population. Cette montée en flèche du nombre de cas positifs a nécessité une décision gouvernementale d’urgence. Tous les établissements accueillant le grand public ont été obligés de fermer leurs portes. Les casinos font malheureusement partie de cette catégorie.

2 leaders de l’industrie des jeux ont alors décidé de s’unir pour convaincre le gouvernement d’autoriser leur reprise. En effet, les salles de bingo sont autorisées à continuer leurs activités. Pour Grosvenor Casinos et Genting Casinos UK Limited, cette décision est tout simplement inexplicable. Pourquoi laisser ce type d’établissements ouvrir et interdire les casinos d’ouvrir alors que toutes les mesures sont prises pour protéger les clients et le personnel ?

Ces 2 sociétés gèrent 8 des 14 casinos présents dans tout le pays. Le Genting groupe dirige 3 casinos, le Genting Casino York Place, le Genting Casino Glasgow et le Genting Casino Fountain Park. Quant au Grosvenor Casinos, il en gère 5 dont le Grosvenor Casino Merchant City, l’un des plus beaux fleurons de la ville de Glasgow. Comme ils sont responsables de la majorité des établissements de jeux de l’Écosse, leur réaction est tout à fait compréhensible.

Une campagne pour sauver les casinos et l’économie

Leur mouvement contestataire prend le nom de « The Chips Are Down – Save Our Casinos, Save Our Jobs » et a pour mission de sauver les milliers d’employés menacés de chômage technique. La campagne conjointe entre Genting Casinos UK Limited et Grosvenor Casinos vise à interpeller le grand public. Pour les 2 entreprises, les 5 millions d’Écossais peuvent très bien aller au casino en toute sécurité s’ils sont prudents. Sur les 30 000 entrées enregistrées dans les établissements du pays, aucun cas positif n’a été recensé. Pour lancer la campagne, l’envoi d’un mail à Nicola Sturgeon, le Premier ministre, est prévu. Il y sera mentionné l’incompréhension concernant la démarche de fermeture des casinos alors que les gestes barrières sont respectés à la lettre.

Selon les statistiques avancées lors de cette campagne, 87% des joueurs de casino se sentent plus en sécurité dans ces établissements. Les dirigeants de ces casinos dénoncent les conséquences de la fermeture des casinos sur leurs recettes, mais également sur la situation économique de l’Écosse. Les organismes de bienfaisance risquent de perdre des soutiens financiers conséquents, de nombreux salariés vont également se retrouver sans emploi. Enfin, les recettes fiscales perdues sont estimées à plusieurs millions de livres sterling.