Un couvre-feu pour les casinos aux Pays-Bas

casino pays bas

Comme partout ailleurs, le secteur économique des Pays-Bas a été frappé de plein fouet par le COVID-19, c’est le cas notamment des jeux d’argent et du secteur du divertissement. Bien que la réouverture de ces établissements ait été autorisée depuis le mois du juillet, certaines restrictions demeurent toujours d’actualité. Dans les grandes villes, qu’il s’agisse de casinos, de restaurants, de salles de cinéma, de théâtres ou de bars, les activités doivent s’arrêter à minuit au plus tard. Il est à rappeler que cette décision a été prise après les réclamations des promoteurs de casinos. En effet, pour ces derniers, la fermeture totale de leurs établissements a été un vrai coup dur.

Les mesures prises et les régions concernées

Ce couvre-feu imposé par le gouvernement a pour but de limiter les nouvelles infections liées au COVID-19. Compte tenu de l’affluence et des contacts permanents entre joueurs et croupiers qui s’y passent, cette mesure consistant à fermer à minuit vise en premier lieu les établissements de jeux d’argent. À partir de cette heure, l’entrée de nouveaux clients est strictement interdite, les lumières doivent être éteintes et la musique arrêtée. Tout manquement à ces règles peut entrainer des sanctions de la part du ministère de la Santé Publique, du Bien-Être et des Sports. Son application est effective dans les 5 plus grandes régions du pays à savoir, Hollands-Midden, Amsterdam-Amstelland, Haaglanden, Rijnmond et Utrecht.

Dans les villes de Rotterdam, Amsterdam et La Haye, le couvre-feu est élargi à d’autres établissements. En effet, sont également concernés les restaurants, les bars, les théâtres et les salles de cinéma. Tous les espaces clos qui peuvent accueillir 50 personnes ou plus doivent aussi être enregistrés auprès du ministère pour faciliter leur suivi et l’adaptation de règles adéquates.

Une prise de décision difficile

Une fois que le COVID-19 a été déclaré en tant que pandémie mondiale, la plupart des pays ont décidé la fermeture immédiate des établissements de jeux de hasard et de loisirs. Aux Pays-Bas, cette mesure a été prise le 16 mars plus précisément. C’est à cette date que le nombre de contaminés au coronavirus a officiellement dépassé les 1000. Ensuite, la réouverture des casinos était prévue le 1er septembre, mais le lobbying effectué par les promoteurs de casinos a accéléré les choses. De ce fait, leur réouverture a pu se faire dès le 1er juillet. Toutefois, les restrictions les accompagnant ont eu du mal à passer auprès des responsables de ces établissements.

Effectivement, le groupe Van Kansspelen et l’opérateur Holland Casinos ont catégoriquement refusé cette mesure imposant un couvre-feu. C’est assez logique étant donné que c’est à partir de minuit que le plus gros de la clientèle joue le plus. Après concertation avec les autorités, les casinos et autres établissements de jeux d’argent ont obtenu le maintien de leurs activités. Pour le gouvernement batave, c’est une décision assez difficile à prendre étant donné que le pays a connu une hausse des cas de contamination de plus de 85%. Toutefois, comme la contribution de l’industrie des jeux de hasard est très importante dans l’économie du pays, c’est une décision assez logique.