Suède : fin des restrictions sur les jeux d’argent

Le gouvernement suédois décide de lever les restrictions qui pesaient sur les jeux de hasard à cause du Covid. Le ministère des Finances annonce cette libération le 28 octobre. Toujours selon les autorités, les limitations prennent fin le 14 novembre. Elles prennent des mesures d’accompagnement pour faciliter ce retour à la normale. Des mesures nécessaires durant la […]

Le régulateur suédois conseille la prudence sur les nouvelles limitations des jeux d'argent

Le gouvernement suédois décide de lever les restrictions qui pesaient sur les jeux de hasard à cause du Covid. Le ministère des Finances annonce cette libération le 28 octobre. Toujours selon les autorités, les limitations prennent fin le 14 novembre. Elles prennent des mesures d’accompagnement pour faciliter ce retour à la normale.

Des mesures nécessaires durant la pandémie

L’annonce de la levée des restrictions concernant la pratique des jeux d’argent suit celle qui touche le pays en général. En effet, la Suède reprend un rythme de vie normal depuis le 29 septembre.

Cette mesure répond favorablement à la demande formulée par la Branschföreningen för Onlinespel (BOS). L’association du commerce des jeux d’argent en ligne a interpellé les autorités étatiques quant à la situation des opérateurs. La BOS a réagi en apprenant que le gouvernement levait les limitations générales, mais pas celles qui pesaient sur les casinos suédois. Pour rappel, les mesures ont été mises en place en juillet 2020, puis prolongées à plusieurs reprises.

Les établissements de jeux de hasard sont contraints de fixer un plafond de dépôt de 5000 SEK (480 €) et 100 SEK (10 €) pour les bonus sur les casinos en ligne. En outre, les joueurs ne pouvaient parier que pendant une durée déterminée. Ces règles sont appliquées pour protéger les joueurs en ligne. L’absence de contact entre les passionnés ne réduit pas les dangers des jeux d’argent problématiques. En effet, selon le gouvernement, pratiquer ces divertissements depuis chez soi favorise la dépendance et le développement des risques de jeux excessifs.

Ainsi, outre la levée des limitations sur les jeux d’argent, le secrétaire général du BOS, Gustaf Hoffstedt rappelle la nécessité de retirer l’avis de travailler à domicile. Celui-ci constituait l’argument premier de l’Etat suédois pour instaurer les restrictions sur les jeux de hasard virtuels.

Du travail à accomplir

Pour la Suède, l’arrêt des restrictions est accompagné de suivi. Le gouvernement demande ainsi au Spelinspektionen (l’Inspection des jeux de hasard) de procéder à des évaluations. Cette autorité de régulation a pour mission d’analyser les conséquences des mesures sur tous les aspects des jeux d’argent. Le Spelinspektionen doit observer l’évolution des offres de jeux, mais aussi leur accessibilité et la réponse des joueurs.

Sur le long terme, l’organisme devra proposer d’autres règles pour préserver les joueurs. En d’autres termes, l’État craint que le retour aux jeux d’argent sans limites de temps ou de fonds ne devienne problématique. La montée du chiffre d’affaires de l’industrie de l’iGaming témoigne du regain d’intérêt des passionnés pour les casinos virtuels. La Suède espère pouvoir anticiper l’apparition des problèmes de jeux excessifs. Pour y parvenir, l’organisme de régulation fournira un rapport partiel le 15 mars 2022. Le compte-rendu complet est attendu pour le 31 octobre 2023.

À part ces considérations, Ann-Sofie Olsson, membre de l’association professionnelle suédoise pour les jeux d’argent en ligne, révèle d’autres inquiétudes. Elle craint que le gouvernement fasse marche arrière et impose à nouveau des limites. Elle suggère que les autorités donnent une date butoir concernant la fin des restrictions. Selon Ann-Sofie Olsson : « un marché de jeu règlementé durable pour son bon fonctionnement a besoin de règlementations cohérentes et à long terme. »