Sportsbet rembourse 93 000 dollars à un joueur auto-exclu

La société australienne de paris en ligne Sportsbet a été condamnée à rembourser la somme 93 082,04 dollars à un joueur. Cette décision a été prise par la Northern Territory Racing Commission (NTRC) suite à la plainte du parieur. Ce dernier avait opté pour une auto-exclusion, cependant il a pu ouvrir un compte et effectuer des paris sur le site du bookmaker.

Le joueur auto-exclu mise près de 150 000 dollars sur Sportsbet

En janvier 2015, le joueur avait pu ouvrir un compte sur la plateforme de Sportsbet alors qu’il s’était inscrit sur le registre d’auto-exclusion en novembre 2014. En Australie, l’auto-exclusion a été mise en place afin d’aider les joueurs à problèmes et de leur permettre de se bannir volontairement d’un site pendant un certain temps ou de façon permanente. Ce système est imposé par l’autorité de régulation, la NTRC, qui délivre les licences des bookmakers comme Sportsbet.

Pendant deux ans donc, le joueur a misé près de 150 000 dollars sur le site australien. Durant cette période, il a également retiré 53 000 dollars. En décembre 2017, il dépose une plainte contre Sportsbet et demande le remboursement de tous ses dépôts depuis l’ouverture de son compte en 2015.

Sportsbet n’avait pas de système d’auto-exclusion performant

A l’issue de son enquête, l’organisme de régulation a résolu que Sportsbet ne disposât pas à l’époque d’installations et de procédures d’auto-exclusion appropriées pour permettre aux personnes de s’exclure. Comme le plaignant n’était pas un ancien client du bookmaker, Sportsbet n’avait donc pas de système lui permettant d’identifier le joueur dans la base de données d’auto-exclusion.

Pour la NTRC, le site de paris n’avait pas respecté les conditions d’octroi de sa licence. En juin 2020, le régulateur rend enfin son verdict et tranche en faveur du parieur auto-exclu. Sportsbet est donc tenu de rembourser 93 082,04 dollars, la différence entre les dépôts et les retraits procédés par le joueur sur la plateforme de jeu.

Dans un communiqué, Sportsbet a déclaré accepter les conclusions de la commission d’enquête. Le bookmaker a également annoncé qu’il procèdera rapidement au remboursement de son ancien client. Pour la société de pairs, cet incident a occasionné des remises en question et une amélioration des procédures internes. Désormais, la plateforme de pari a la possibilité de permettre même aux joueurs qui n’ont pas de compte sur le site de s’exclure automatiquement de la plateforme.

Absence d’une sanction plus sévère

Le parieur a déclaré que cette période de jeu avait eu de mauvais impacts sur lui et sa famille. « J’ai joué pendant une longue période de temps. J’ai perdu une énorme somme d’argent et cela a eu des impacts sur le plan financier et sur ma santé mentale. J’ai été sujet à une dépression pendant trois ans », confie-t-il.

L’avocat, Lauren Levin, du Financial Counselling Australia a suivi de près cette affaire durant tout le processus. Pour lui, une décision en faveur d’un joueur est très rare. Grâce à ce remboursement complet, le parieur a une chance de reprendre sa vie en main. Il estime cependant que ce n’est pas suffisant. « Du point de vue de la réglementation, cela ne va pas assez loin. Il n’y a pas d’amende, il n’y a pas de message dissuasif envoyé à l’industrie du jeu », indique-t-il.

Afin d’aider les joueurs, de nombreuses plateformes de jeu comme Azurcasino ou Cresus Casino ont mis en place des outils pour promouvoir le jeu responsable. Les joueurs peuvent ainsi imposer une limite quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle du montant de leurs dépôts sur le site. Ceux qui sont conscients de leurs problèmes de jeux ont la possibilité de suspendre le jeu pendant une certaine période ou bien d’opter l’auto-exclusion.