Sam Gowland est averti par l’ASA pour publicité illégale des jeux d’argent

Ces dernières années, un nouveau type de personnes célèbres a fait surface dans le monde des stars. La montée en flèche des réseaux sociaux et la vulgarisation des smartphones ont complètement révolutionné l’univers de la communication. En effet, les influenceurs sont devenus de plus en plus fréquents sur la toile et forment à eux seuls […]

casino sur mobile

Ces dernières années, un nouveau type de personnes célèbres a fait surface dans le monde des stars. La montée en flèche des réseaux sociaux et la vulgarisation des smartphones ont complètement révolutionné l’univers de la communication. En effet, les influenceurs sont devenus de plus en plus fréquents sur la toile et forment à eux seuls un outil de communication de grande envergure. La plupart des célébrités de téléréalité se convertissent dans cette voie une fois que leur tournage est bouclé. Sam Gowland, un ancien candidat de Geordie Shore, fait partie de cette nouvelle génération de stars. L’été 2020, il s’est démarqué à travers un post sur les jeux d’argent qui n’est pas passé inaperçu et a très vite été sanctionné par les autorités.

Une incitation à jouer

Gowland n’avait que 24 ans quand il a publié un post qui enfreint les règles de l’Advertising Satndards Authority (ASA). Sur son compte Instagram, il a fait la promotion d’un site Web avec lequel il est en partenariat. Cette page est celle d’une entreprise de pronostiqueur de pari appelé Thebettingman. Dans sa vidéo, il déclare que le site est la meilleure alternative pour ceux qui veulent s’assurer une source d’argent facile.

De plus, il y présente également une voiture qu’il a gagné en plaçant uniquement une mise initiale de 25 £. Le jour même du 2 juin 2020 où cette publication est sortie, une plainte a été déposée à son encontre. Le plaignant se base premièrement sur le fait que la publication n’annonce pas préalablement qu’elle est d’ordre marketing. Deuxièmement, cette action est jugée irresponsable, car elle touche directement la sécurité financière des 1,2 million de followers de Gowland. Et enfin, la partie plaignante met l’accent sur l’âge de cet influenceur qui n’est pas propice à ce type de publicité.

L’Autorité des normes de publicité prend des mesures

Face à ces accusations, l’Autorité responsable de la publicité au Royaume-Uni, n’est pas restée sans réaction. Elle a confirmé que les 3 plaintes étaient belles et bien fondées. Tout d’abord, elle souligne que Sam Gowlang est dans le tort parce qu’il n’a pas pris le soin d’étiqueter sa publication. Effectivement, bien qu’il fasse la promotion de Thebettingman,aucun élément n’indique au préalable le cadre marketing de sa vidéo. Par rapport à la dimension irresponsable, l’ASA se fonde sur la facilitation du jeu et des paris. Elle fait référence à des allégations sur la valeur des gains de la célébrité. Il dit avoir gagné facilement 450 £ en un weekend et 1 000 £ en une semaine.

Enfin, l’ASA a annoncé que le post enfreint les règles liées à la limite d’âge. Au moment des faits, la star n’avait que 24 ans. Pourtant, dans le pays, il faut avoir 25 ans ou plus pour promouvoir ce type de service. Pour tous ces points, Sam Gowland a reçu un avertissement, de même que Thebettingman. L’autorité a également déclaré que l’annonce doit être supprimée dans sa forme actuelle ou être modifiée pour se conformer aux juridictions.