Royaume-Uni : un an de financement supplémentaire pour le programme TalkBanStop

Le projet pilote TalkBanStop a été lancé sur le territoire britannique en 2021. À l’origine, ce support gratuit en vue du soutien des joueurs vulnérables devait durer 12 mois. Compte tenu de son impact positif, le programme a obtenu un financement pour 1 an de plus. Un triple partenariat En vertu de l’accord réglementaire approuvé par l’UKGC […]

talkban stop

Le projet pilote TalkBanStop a été lancé sur le territoire britannique en 2021. À l’origine, ce support gratuit en vue du soutien des joueurs vulnérables devait durer 12 mois. Compte tenu de son impact positif, le programme a obtenu un financement pour 1 an de plus.

Un triple partenariat

En vertu de l’accord réglementaire approuvé par l’UKGC (UK Gambling Commission), le TalkBanStop a obtenu le fonds nécessaire pour une autre année d’activités. Par conséquent, ce programme perdurera jusqu’en mars 2023. En réalité, 3 fervents protecteurs des amateurs de jeux d’argent ont créé cette initiative : GamCare, Gamban et GamStop. Ces 3 entités se sont ainsi réunies afin d’accompagner les individus qui luttent contre la dépendance aux paris.

pécifiquement, elles prodiguent des conseils pertinents et des outils bénéfiques dans cet effort conjoint. Bien entendu, ces collaborateurs se sont mobilisés à travers TalkBanStop pour que les joueurs à risque jouissent de leurs services gratuitement.

Avec l’appui du National Gambling Treatment Service, ces 3 organismes œuvrent pour le bien-être des joueurs britanniques avec TalkBanStop. Dans la pratique, cette expression peut être divisée en 3 segments pour désigner le rôle respectif du trio.

Tout d’abord, « Talk » fait référence au service d’appel gratuit de GamCare. De cette manière, des experts en addiction aux jeux de hasard guident les joueurs vulnérables tous les jours de la semaine, 24 h/24. Ensuite, « Ban » correspond au logiciel de blocage de la société Gamban. Ce qui permet aux joueurs en ligne de filtrer toutes les offres liées aux paris en argent réel sur leurs appareils. Pour finir, « Stop » met en valeur le système d’auto-exclusion GamStop. À tout moment, les joueurs peuvent utiliser ce dispositif pour se retirer définitivement des casinos virtuels.

Les retombées de TalkBanStop

À présent, les représentants du programme envisagent d’investir ce nouveau budget de façon réfléchie. Évidemment, ils continueront de fournir leurs services gratuitement grâce à cette subvention. Cependant, les 3 partenaires envisagent également de renforcer les stratégies marketing visant la promotion de TalkBanStop.

Depuis le lancement de ce projet, près de 7 000 individus ont téléchargé le logiciel de Gamban. De plus, les personnes ciblées ont indiqué que les actions combinées de GamCare, Gamban et GamStop ont facilité leur rétablissement. De toute évidence, l’initiative de ces 3 associés a produit les effets escomptés. C’est-à-dire : aider les joueurs à risque à surmonter leurs problèmes de jeux d’argent. C’est pourquoi ils tenteront de trouver des financements complémentaires à long terme.

Le porte-parole de GamCare, Anna Hemmings, a déclaré : « depuis le début du partenariat, la fusion de nos expertises en tant qu’organisation s’est révélée très profitable, créant une offre que les gens peuvent utiliser facilement et gratuitement pour entamer leur guérison ». Elle a aussi mentionné la volonté des 3 acteurs de TalkBanStop de poursuivre leurs actes charitables. Étant donné le succès de l’année passée, l’interruption de ce programme est tout bonnement impensable. Car cela équivaudrait à laisser tomber toutes les personnes en difficulté qui comptent sur eux.