Retour sur le premier Hold-up au casino d’Allègre-les-Fumades

Le 14 janvier 2019, à 1 heure du matin, plusieurs individus se sont introduits dans le casino d’Allègre-les-Fumades, dans l’Occitanie. Durant le vol à main armée, 40 000 € ont été dérobés et aucune perte humaine n’a été déplorée. Difficiles à identifier, les malfaiteurs portaient des cagoules au moment du crime. La technologie au service de la police La […]

Le 14 janvier 2019, à 1 heure du matin, plusieurs individus se sont introduits dans le casino d’Allègre-les-Fumades, dans l’Occitanie. Durant le vol à main armée, 40 000 € ont été dérobés et aucune perte humaine n’a été déplorée. Difficiles à identifier, les malfaiteurs portaient des cagoules au moment du crime.

La technologie au service de la police

La police est arrivée au casino quelque temps après le braquage. Un dispositif de géo localisation placée sur un des billets de banque volés oriente les enquêteurs à la rue centrale Salindres. C’est là que le traceur a émis son dernier signal. Les brigands ont tout de suite détruit l’appareil dès qu’ils l’on trouvé. On a affaire à des professionnels, car tout semble être prévu à l’avance.

Cette diligence des malfaiteurs est loin d’être une impasse pour la police. En effet, ces derniers connaissent l’heure et le lieu exact de la destruction de la balise. Tout trafic autour de la zone d’enquête à partir de ce moment est relevé. Une voiture suspecte a attiré l’œil avisé des investigateurs. Le véhicule a été immédiatement mis sur écoute. Cette preuve audio étant pertinente, la chasse à l’homme est lancée. Des individus ont été interpellés la matinée du 15 janvier 2019 suite à une opération de grande envergure impliquant 80 policiers et quelques unités d’interventions spéciales de Marseille et Montpellier.

2 années sans retrouver l’argent volé

Des 8 personnes arrêtées en 2019, 4 ont été reconnues avoir participé directement au braquage. Ce sont tous des individus de sexe masculin et d’âge mature : Anthony Baptiste, Gaëtan Jean, Patrice Filippini et Jean-José Santiago. Le propriétaire de la voiture, Serge Dunis est embarqué avec les 4 suspects. Il est accusé d’être un complice du braquage. Une allégation qu’il nie en avançant avoir prêté à Gaëtan Jean sa voiture sans savoir ce que ce dernier allait en faire.

Leur procès s’est tenu du 11 au 15 octobre 2021 devant la cour d’assises du Gard, à Nîmes. Les profils des accusés sont dévoilés devant cette juridiction. Les avocats des suspects ont défendu leurs clients avec zèle. Des alibis ont été présentés et de nombreux témoins ont été auditionnés.  

La cour s’est prononcée sur l’affaire. Ainsi, les suspects sont reconnus coupables et sont condamnés à une peine d’emprisonnement. Même après cette décision, les condamnés ont encore clamé leur innocence. Dans cette affaire, l’hypothèse d’une fausse piste n’est pas à écarter. La véracité de la preuve audio est mise en doute par les experts et les avocats des accusés.

Le casino d’Allègre-les-Fumades est la première victime de ces évènements. Jusqu’à présent les fonds dérobés n’ont pas été retrouvés. Peu de temps après les incidents du 15 juin 2019, un nouveau braquage a été enregistré dans l’établissement de jeux. Un homme a réussi à s’introduire sur les lieux et voler 100 000 €. Heureusement, l’individu a été arrêté quelques heures après ses méfaits et le casino a récupéré la somme.