Relax Gaming et PokerStars signent un partenariat

Les leaders de l’industrie des jeux de hasard en ligne, Relax Gaming et PokerStars, s’associent en vue d’une expansion à grande échelle. Leurs offres seront mises à la disposition d’un plus grand nombre de joueurs. Une coopération qui risque de dominer le marché international. Les géants des jeux en ligne : à la conquête du […]

Les leaders de l’industrie des jeux de hasard en ligne, Relax Gaming et PokerStars, s’associent en vue d’une expansion à grande échelle. Leurs offres seront mises à la disposition d’un plus grand nombre de joueurs. Une coopération qui risque de dominer le marché international.

Les géants des jeux en ligne : à la conquête du monde

Relax Gaming est basé à Malte, en Estonie, à Gibraltar et en Serbie. Créé depuis 2010, cet opérateur se spécialise dans les jeux en 3D. Il se distingue grâce à ses jeux innovants et ses récentes récompenses lors des EGR Nordics 2021 Awards de février et de l’EGR B2B Awards 2021 en juillet à Londres. Son catalogue de jeux propose les fameuses machines à sous Iron Bank, Temple Tumble ou encore Money Train 2. En outre, l’éditeur offre des options ingénieuses comme l’avatar, très apprécié, dans le cadre des jeux multi-joueurs. Ces particularités attirent les joueurs comme des mouches. Néanmoins, Relax Gaming détient déjà plusieurs licences à son actif, celles de l’Alderney, de Malte, de la Roumanie et du Royaume-Uni. Ainsi, un aussi gros contrat avec le leader du casino virtuel, tel que PokerStars, propulserait le software sur le marché mondial.

A l’issue de cet accord, PokerStars et Relax Gaming profiteront des bénéfices commerciaux en B2B et d’une visibilité stratégique sur le marché. Une relation profitable pour les deux parties, car Relax Gaming fournit des jeux révolutionnaires que PokerStars pourra proposer aux joueurs du monde entier. Le site de jeux d’argent aura une main mise sur tout le catalogue de Relax Gaming ainsi que ceux d’une cinquantaine d’agrégateurs partenaires, dont 4ThePlayer, Fantasma Games et le développeur de jeux australien Reel Play.

La clause de partenariat donne la priorité aux marchés de l’Espagne et de l’Italie bien que les 2 parties soient déjà présentes dans presque dans toute l’Europe. Le directeur commercial de Relax Gaming, Daniel Eskola, reste confiant. « C’est toujours un plaisir de s’associer avec les plus grandes marques en ligne du monde qui ont un impact énorme sur le marché grâce à l’innovation et la qualité des offres », déclare-t-il.

PokerStars, une référence

PokerStars est fondé par Isai Scheinberg et son fils, Mark, en 2001. La société se trouvait au Costa-Rica à cette époque, son siège se situe aujourd’hui à Malte. Ils ont créé une plateforme de jeux en ligne destinée aux tournois qui s’est répandue très rapidement. En mode conquéreur, PokerStars a obtenu des licences dans tous les pays où les jeux en lignes sont réglementés : France, Belgique, Italie, Espagne, Portugal, Danemark, Estonie, Allemagne, Bulgarie, République Tchèque, Royaume-Uni, New-Jersey, Roumanie et Suède. Résultat, le casino en ligne est le plus fréquenté au monde à ce jour. La marque sponsorise désormais des stars du football de renommée mondiale telles que Cristiano Ronaldo et Neymar.

Toutefois, PokerStars a dû traverser de rudes épreuves, dont une qui a failli gâcher la réputation de la marque. En Avril 2011, Isai Scheinberg est impliqué dans une histoire de jeux d’argent illégaux d’après les procureurs fédéraux de Manhattan. Le site est immédiatement banni du territoire américain. Il écope d’une amende de 1 million de dollars pour une liberté sous caution. L’entreprise continuait d’amasser des millions de dollars sous la direction de Mark Scheinberg malgré son absence aux Etats-Unis. PokerStars appartient dorénavant à The Stars Group, mieux connu sous l’ancien nom « Amaya Gaming », pendant l’acquisition en 2014. Sa relation avec les USA s’est alors nettement améliorée, car PokerStars est de retour dans l’Etat de New Jersey en 2016. Sa notoriété grandissante lui assure un succès pérenne dans le monde des jeux.