Plus de 25 000 joueurs ont opté pour une auto-exclusion au Danemark

danemark
Copenhagen iconic view. Famous old Nyhavn port in the center of Copenhagen, Denmark during summer sunny day with Denmark flag on the foreground

Le jeu responsable est au centre des préoccupations des régulateurs de jeux. Au Danemark, l’autorité de régulation des jeux a mis en place un système d’auto-exclusion. Dénommé ROFUS, ce registre permet aux joueurs d’être exclus des offres proposées par les opérateurs de jeux d’argent en ligne et les établissements de jeux terrestres. En 2020, ROFUS compte plus de 25 000 joueurs qui ont choisi l’auto-exclusion.

Le nombre de joueurs auto-exclus augmente

Afin de promouvoir le jeu responsable, le régulateur des jeux au Danemark a lancé en 2012 le système ROFUS (Register of Voluntarily Excluded Players). Ce registre permet aux joueurs d’être exclus volontairement des casinos terrestres et des sites de jeux d’argent licenciés du pays. Ce répertoire permet ainsi de limiter le jeu problématique.

Lors du lancement de cet outil d’auto-exclusion, 1 500 joueurs se sont enregistrés. Au fil des années, ce nombre n’a cessé d’augmenter. Fin 2020, le régulateur Spillemyndigheden compte 25 176 inscriptions au registre, soit une croissance de 16,6 % par rapport à 2019. Ainsi, depuis que ROFUS était opérationnel, environ 4 000 joueurs par an ont choisi de s’auto-exclure des établissements et des sites de jeux de hasard au Danemark.

La croissance du nombre d’auto-exclusion s’explique par la promotion de ROFUS. Depuis janvier 2020, l’autorité de régulation des jeux au Danemark a imposé la recommandation du système d’auto-exclusion dans les contenus marketing des opérateurs de jeux.

Dans son rapport, le Spillemyndigheden indique également que 76 % ayant eu recours à ROFUS sont des hommes. Ces derniers seraient plus nombreux à participer à des jeux d’argent en ligne.

Des sites de jeux sans licence bloqués

Ces chiffres démontrent que les jeux d’argent en ligne sont largement répandus au Danemark. D’ailleurs, des sites illégaux tentent de séduire les joueurs et contournent la réglementation en vigueur. Au mois de mars, le régulateur a remporté le procès visant à bloquer 55 plateformes illégales.

Lorsque le Spillemyndigheden a identifié ces sites, l’autorité de régulation leur a demandé d’arrêter leurs activités. Cependant, les opérateurs de jeux de hasard illégaux n’en ont pas tenu compte. Le régulateur a donc fait appel à la justice pour mettre un terme à l’infraction. Le tribunal a tranché en faveur de l’organisme et a approuvé le blocage de ces sites fonctionnant sans licence.

Les plateformes bloquées comprennent aussi bien des casinos en ligne, des sites de paris sportifs et de la loterie en ligne. Pour le Spillemyndigheden, il est primordial de lutter contre les jeux d’argent illégaux, mais aussi d’assurer les conditions favorables pour les fournisseurs et opérateurs licenciés. Le nombre de bloqués au Danemark depuis 2012 est porté à 145, incluant ceux qui ont été récemment fermés.