Pandémie du Covid-19 : la criminalité régresse à Macao

Sur le plan financier, la crise sanitaire causée par le Covid-19 est une véritable catastrophe pour Macao. Les revenus de ce territoire autonome de la Chine proviennent essentiellement de l’industrie du jeu et du tourisme. Avec la fermeture des établissements de jeu, l’économie est au point mort. Mais avec la pandémie, le taux de criminalité […]

macao criminalité

Sur le plan financier, la crise sanitaire causée par le Covid-19 est une véritable catastrophe pour Macao. Les revenus de ce territoire autonome de la Chine proviennent essentiellement de l’industrie du jeu et du tourisme. Avec la fermeture des établissements de jeu, l’économie est au point mort. Mais avec la pandémie, le taux de criminalité à Macao a aussi largement régressé.

Forte baisse de la criminalité

Macao est reconnue pour être la nouvelle capitale mondiale du jeu. Cette région autonome de la Chine est ainsi le nouveau lieu de rendez-vous des amateurs de jeux d’argent. La pandémie du Covid-19 a bouleversé les établissements de jeux de Macao. Le revenu brut des jeux (GGR) a régressé de 81,4 % durant les 10 premiers mois de l’année. Le nombre de touristes a également enregistré une forte baisse de 87 %. En effet, l’entrée sur ce territoire a été très restreinte.

Malgré ce sombre tableau, la crise sanitaire s’est avérée bénéfique en termes de criminalité pour Macao. En effet, le taux de criminalité sur le territoire a considérablement baissé notamment dans les casinos. Les rapports du bureau de sécurité de Macao font état d’une baisse de 67 % sur les crimes violents et 54 % sur les crimes non violents en une année. Pour sa part, le parquet de Macao n’a déposé que la moitié des plaintes qu’elle a déposée l’année dernière, soit 2 555 plaintes au total.

Cette année, on n’a signalé que 60 incidents d’escroqueries liées au jeu, alors qu’en 2019, on en avait compté 231. Les prêts usuraires ont également chuté à 88 % tandis que les enlèvements ont baissé de 89 %. Par contre, les abus sexuels sur des enfants sont passés de 18 signalements à 63 en une année.

Recrudescence des jeux d’argent en ligne illégaux

Si la criminalité a régressé dans les casinos terrestres, les jeux d’argent en ligne illégaux ont explosé à Macao. Des plateformes illégales essaient, en effet, d’attirer les gros joueurs. Elles proposent une alternative aux établissements de jeux physiques. Le bureau de sécurité de Macao affirme que 125 sites de jeux de hasard en ligne à l’étranger proposent leurs services à des habitués de Macao.

Les jeux d’argent en ligne sont illégaux en Chine et à Macao. Les autorités ont donc pris des mesures pour endiguer le phénomène. Ainsi, 97 plateformes de jeux en ligne sont devenues inaccessibles.

Le législateur José Maria Pereira Coutinho a déjà proposé de réglementer les casinos en ligne à Macao. Cette démarche servirait à pallier les pertes causées par le confinement. La plupart des opérateurs de cette région autonome de la Chine ont accumulé d’énormes pertes durant les 5 mois de confinement. Pour le Wynn Resorts, chaque jour de fermeture équivaut à 2,5 millions de dollars de pertes. La SJM Holding, fondé par Stanley Ho, indique que son chiffre d’affaires durant le premier semestre 2020 se chiffre à 39,7 millions de dollars alors que l’année dernière, le groupe a enregistré 117 millions de dollars.

La ville de Macao en pâtit également de cette situation puisque ses revenus sont principalement issus de l’industrie du jeu.