Ontario : le régulateur inflige une amende à BetMGM et PointsBet

Les opérateurs de jeux de hasard BetMGM et PointsBet écopent d’une amende pour infraction à la loi. Les 2 exploitants n’ont pas respecté les articles concernant la publicité sur les jeux d’argent. Le communiqué précise les manquements commis par BetMGM et PointsBet Canada. Premières sanctions émises par l’AGCO La législation ontarienne concernant les jeux d’argent est […]

Ontario : BetMGM et Pointsbet écopent d'une amende

Les opérateurs de jeux de hasard BetMGM et PointsBet écopent d’une amende pour infraction à la loi. Les 2 exploitants n’ont pas respecté les articles concernant la publicité sur les jeux d’argent. Le communiqué précise les manquements commis par BetMGM et PointsBet Canada.

Premières sanctions émises par l’AGCO

La législation ontarienne concernant les jeux d’argent est encore assez jeune. Avant la loi de 2019 qui a mis en place l’AGCO (Alcohol and Gaming Commission of Ontario), c’est la Société des Loteries et des Jeux de l’Ontario qui gérait les jeux légaux.

Pendant longtemps, le secteur des jeux d’argent canadiens était un marché gris. Cela signifie qu’aucune loi ne les interdit précisément. Cependant, aucun texte ne cadrait non plus l’attribution des licences de jeux par exemple.

Aujourd’hui, les textes de loi sur les jeux de hasard sont très complets. BetMGM et PointsBet sont les premiers opérateurs à recevoir des sanctions provenant de l’AGCO. Cela illustre combien ce régulateur américain prend son rôle au sérieux.

L’Ontario figure parmi les rares pays à interdire les publicités à grande diffusion concernant les bonus. Il règlemente également toute autre annonce à propos de pratiques qui inciteraient à jouer. Ces lois strictes ont pour but de protéger les joueurs, comme l’explique le directeur général de l’AGCO, Tom Mungham.

Il rappelle que : « L’AGCO exige de tous les exploitants inscrits qu’ils respectent des normes élevées en matière de jeu responsable, de protection des joueurs et d’intégrité des jeux. De plus, ils doivent surveiller leurs activités pour s’assurer qu’ils respectent leurs obligations en vertu de la Loi de 1992 sur la réglementation des jeux de l’Ontario et des Normes. »

Infractions sur les publicités

BetMGM et PointsBet écopent respectivement de 48 000 et 30 000$ d’amendes. Les 2 accusés ont enfreint les normes sur les publicités. Les textes interdisent les publicités concernant les incitations, les crédits ou les bonus. Toutefois, elles sont permises lorsque ces promotions sont sur le site de l’opérateur. Les publicités directes, ou celles que le joueur a choisi de regarder sont également admises.

Par ailleurs, ces annonces doivent être véridiques, claires et sans exagération. Ainsi, les exploitants ne doivent pas faire croire qu’augmenter les mises accroît les chances de gains.

Pour sa part, l’AGCO punit BetMGM pour des publicités concernant la « $250K Launch Party », le « Bellagio » et l’offre « Jimi Hendrix Free Spin Friday ». De plus, cet opérateur de jeux de hasard a publié « plus vous mettez d’argent par pari, plus vous avez de chances de gagner » sur son compte Twitter.

Pour sa part, PointsBet a collé des affiches publicitaires sur les trains et dans les gares.

Scott Vanderwel, PDG de PointsBet, a présenté des excuses officielles par le biais d’un communiqué. Il déclare que son équipe s’attèle activement à la correction des infractions commises. Vanderwel réitère son engagement et celui de PointsBet pour un paysage de jeux d’argent totalement conforme aux normes en vigueur. Le PDG affirme vouloir que tous les opérateurs travaillent à la création d’un jeu équitable, sûr et responsable.

BetMGM n’a pas encore fait de commentaires concernant les charges retenues contre lui.