Manifestation des employés pour la réouverture des établissements de jeux d’argent en Italie

italie duomo

Les employés du secteur des jeux d’argent prévoient des manifestations ce jeudi 18 février en Italie. Objectif : sensibiliser le gouvernement sur la nécessité de rouvrir les établissements de jeux. Les manifestations se dérouleront dans 2 grandes villes et seront soutenues par près de 200 entreprises.

Assouplissement des restrictions liées au Covid-19

Les employés ne comptent plus faire profil bas face à la fermeture prolongée des établissements de jeux en Italie. En effet, ils organisent des manifestations ce jeudi 18 février pour revendiquer des restrictions au Covid-19 plus souples ainsi que la réouverture des salles de jeux. Selon les manifestants, la réouverture des casinos terrestres et établissements de jeux devrait être accordée dans les zones classées « jaune ». Cette mesure correspond aux normes Covid dans le pays.

Les opérateurs de jeux terrestres ont dû cesser leurs activités depuis 7 mois. Les casinos et salles de jeux n’ont pu recevoir de visiteurs depuis le premier confinement. Les restrictions se sont prolongées avec la deuxième vague de Covid et les précautions prises par le gouvernement. En tout, le secteur a été paralysé depuis 210 jours. À cela s’ajoute l’incertitude sur la réouverture des établissements. Aucune date précise n’a été avancée et ceci alimente l’inquiétude aussi bien des employés que des opérateurs. Selon les statistiques, ce sont plus de 150 000 personnes qui ont été directement touchées par la fermeture des établissements de jeux. Les syndicats affirment que cette situation a impacté plus de 400 000 personnes.

Ainsi, les travailleurs protestent cette situation et tentent de bousculer les choses. Ils se sont d’ailleurs rassemblés sous la bannière « Employés du secteur du jeu légal ». Selon les informations communiquées, les manifestations se tiendront à Milan et à Rome : sur la Piazza del Duomo et la Piazza del Popolo.

Plus de 170 entreprises soutiennent l’initiative

De nombreuses associations et syndicats ont déjà annoncé leur soutien quant aux manifestations des « Employés du secteur du jeu légal ». Plus de 170 entreprises ont déjà affirmé participer pour protester la fermeture des établissements de jeux. Les magasins de paris, les différentes salles de jeu, de bingo, d’arcades, de bars et de nombreuses entreprises de divertissement répondront présents ce jeudi.

Les employés de l’industrie des jeux d’argent ont rappelé que le secteur génère 4,5 milliards d’euros de taxes par an. Ils ont également déclaré que le secteur contribue fortement à la protection contre les jeux illégaux. Reste à savoir si les autorités italiennes prendront en compte leurs revendications.

À noter que la crise du Covid-19 a eu des effets dévastateurs sur l’industrie du jeu au niveau mondial. Les opérateurs de jeux terrestres en Europe, aux États-Unis, en Asie… ont été contraints de suspendre leurs activités pour se conformer aux mesures imposées par la pandémie.
Paradoxalement, les jeux d’argent en ligne ont eu le vent en poupe, notamment durant les périodes de confinement. En décembre 2020, le produit brut de jeu s’élève à 359 millions d’euros. Les opérateurs de jeux de hasard en ligne ont réalisé une croissance de 86 % comparée à décembre 2019.