L’Irlande : les autorités instaurent un projet de loi pour réguler les jeux

Les joueurs irlandais ont librement bénéficié des jeux gratuits. A présent, le gouvernement est sur le point d’établir un comité de régulation pour une mise à jour de la loi sur les jeux de hasard. Quelques termes du projet de loi ont été portés à la connaissance du grand public.       Terminés les paris libres sur […]

irlande drapeau

Les joueurs irlandais ont librement bénéficié des jeux gratuits. A présent, le gouvernement est sur le point d’établir un comité de régulation pour une mise à jour de la loi sur les jeux de hasard. Quelques termes du projet de loi ont été portés à la connaissance du grand public.      

Terminés les paris libres sur le territoire irlandais

Une grande première dans l’histoire de l’Irlande, les autorités procèdent à la mise en place de la Gambling Regulatory Authority of Ireland. Cette structure est dédiée aux réglementations de l’industrie du jeu. Selon James Browne TD, ministre du pays chargé des réformes législatives, ce projet de loi est baptisé « General Scheme of the Gambling Regulation ». L’Etat va aussi prohiber les paris gratuits ainsi que les paiements par carte de crédit dans ce même texte. Ces décisions ont été prises pour la simple et bonne raison que les opérateurs de jeux d’argent se propagent comme une traînée de poudre sur les terres d’Irlande. Par conséquent, le gouvernement a dépêché des mesures conformes aux conseils des experts pour limiter les cas problématiques liés aux jeux de hasard.  

Globalement, les documents officiels comportent des clauses relatives au bon déroulement de l’organisme de régulation en Irlande. En outre, les autorités compétentes consacrent une section du projet de loi à la sécurité des joueurs. A titre d’exemple, les opérateurs de jeux ne doivent jamais encourager un joueur à poursuivre ses parties de jeu sous peine de procès-verbal. De plus, ils n’ont pas le droit de placer un distributeur automatique d’argent dans les salles de jeux. Par-dessus tout, les casinos terrestres et en ligne sont obligés de préciser les conditions générales de l’établissement à ses clients. Par ailleurs, les banques ne sont plus en mesure d’accorder des crédits aux joueurs à risque.       

Une réforme fondamentale

Actuellement, les grosses pointures des jeux de hasard s’engagent davantage dans le jeu responsable. Ainsi, les entreprises réglementées contribuent considérablement à la protection des joueurs vulnérables. Cela motive l’Irlande à créer son propre organisme pour délivrer des licences de jeux. De cette manière, les opérateurs de casino irlandais et ses joueurs écopent d’une sévère pénalité s’ils transgressent les règles établies. Parmi les éventuelles sanctions, les régulateurs ont la possibilité de retirer les licences et d’infliger une amende de 20 millions d’euros ou 10% des bénéfices annuels au casino impliqué. Quant au joueur associé à un acte douteux, il doit également verser un montant très conséquent au gouvernement.                   

En février 2021, la firme Flutter Entertainment a déjà lancé l’interdiction des cartes de crédit dans le domaine des jeux de hasard en Irlande. Plus tard, l’IBA ou l’association des bookmakers locaux a emboîté le pas à Flutter dans cette démarche responsable. Dès que l’autorité de régulation sera opérationnelle, d’autres sociétés suivront automatiquement cette tendance. En plus des licences de jeux, le Gambling Regulatory Authority of Ireland supervise diverses dispositions concernant les publicités sur les jeux d’argent et la lutte contre le blanchiment d’argent. Néanmoins, le Parlement et le Comité de justice de l’Oireachtas vont d’abord évaluer le projet de loi avant sa promulgation.