Le Médiateur des jeux d’argent français publie son premier rapport d’activité

En septembre 2019, l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ) en France a créé un organisme de médiation. Cette entité est chargée de régler de manière amiable les litiges entre les joueurs et les opérateurs de jeux d’argent. Après plus d’un an d’activité, le Médiateur des Jeux communique son premier compte-rendu. Les réclamations proviennent notamment des joueurs […]

médiateur des jeux anj

En septembre 2019, l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ) en France a créé un organisme de médiation. Cette entité est chargée de régler de manière amiable les litiges entre les joueurs et les opérateurs de jeux d’argent. Après plus d’un an d’activité, le Médiateur des Jeux communique son premier compte-rendu. Les réclamations proviennent notamment des joueurs de paris sportifs.

De nombreuses réclamations sur les paris sportifs

De septembre 2019 à fin 2020, le Médiateur des Jeux a reçu 1 420 demandes. Ces requêtes portent essentiellement sur des paris sportifs. En effet, 82% des demandes enregistrées concernent des résultats, des annulations de paris, des offres de bienvenue et des limitations de mises.

D’autre part, 761 demandes de médiation ont été classées irrecevables. Les joueurs n’ont pas fait parvenir une réclamation préalable aux opérateurs avant de s’adresser au service de médiation.

Durant sa première année d’activité, le Médiateur des Jeux a pu clôturé 530 dossiers avec un délai moyen de traitement de 62 jours. Dans sont compte-rendu, l’organe de médiation recommande aux opérateurs d’apporter des améliorations dans le traitement des réclamations des joueurs. Ils devront également veiller à faciliter la compréhension des informations sur les offres de bienvenue, l’annulation des paris et les cash out.

Le Médiateur a aussi rappeler aux joueurs qu’ils doivent d’abord contacter l’opérateur avant de faire une demande de médiation.

Le processus de médiation

L’ANJ est l’organe qui veille sur la régulation des jeux d’argent aussi bien dans les établissements terrestres que pour les opérateurs de jeux en ligne. En 2019, le régulateur français confie le réglement à l’amiable des litiges au Médiateur des Jeux. Ce service s’occupe essentiellement des conflits entre les joueurs et les opérateurs de jeux agréés par l’ANJ.

La médiation doit respecter certaines conditions. D’abord, le joueur doit adresser une réclamation écrite au site de jeux de hasard concerné. Si dans un délai de 20 jours, le joueur n’est pas satisfait des réponses de l’opérateur ou n’a pas obtenu de retour, il peut alors se tourner ver le Médiateur des Jeux.

Le service de médiation de l’ANJ demande à l’opérateur de faire part de ses remarques sur la requête du joueur. Le site de paris ou de jeux peut répondre dans un délai de 20 jours. Le médiateur soumet alors une proposition aux 2 parties. Celles-ci disposent d’un délai de 20 jours pour donner leur réponse. En outre, le joueur et l’opérateur peut quitter la médiation à tout moment. Chaque partie peut également porter l’affaire devant la justice.

Les jeux d’argent en ligne sont très florissants en France. En 2020, les revenus ont augmenté de 22%. Par ailleurs, le nombre de joueurs a grimpé en flèche.