Le gouvernement suédois veut maintenir le contrôle temporaire des casinos en ligne jusqu’en 2021

Casinos en ligne Suède

Face à la nouvelle vague de pandémie du coronavirus en Suède, le gouvernement craint une situation propice au jeu problématique. Les autorités proposent ainsi de prolonger le contrôle des casinos en ligne jusqu’en 2021 afin de mieux protéger les personnes vulnérables. Une consultation est en cours, mais les principaux concernés ne sont pas emballés par une telle décision.

Des restrictions pour prévenir le jeu excessif

Le nombre de nouveaux cas grimpe en flèche en Suède. Le pays se prépare ainsi à affronter une nouvelle vague du covid-19 comme ses voisins européens. « Nous constatons que le développement de Covid-19 va dans la mauvaise direction dans plusieurs régions du pays », a déclaré le ministre de la Sécurité sociale Ardalan Shekarabi.

Face à cette situation, le gouvernement suédois appréhende la profusion du jeu problématique et prévoit de prolonger le contrôle des casinos en ligne jusqu’en 2021. Une consultation a été donc lancée et les différentes parties prenantes ont jusqu’au 23 novembre pour s’exprimer.

Depuis le 2 juillet, les autorités suédoises ont pris certaines dispositions visant à limiter le jeu excessif. Ainsi, la limite de dépôt hebdomadaire sur les casinos en ligne est fixée à 5 000 couronnes suédoises (SEK). Des limites de pertes ont également été imposées sur les machines à sous physiques. En outre, les joueurs sont tenus à respecter des limites de temps de jeu durant leurs sessions sur les casinos virtuels. Par ailleurs, les bonus que les plateformes de jeux d’argent peuvent octroyer ne doivent pas dépasser 100 SEK.

Ces mesures sont provisoires et devraient être levées d’ici la fin d’année. Cependant, étant donné la nouvelle vague de coronavirus, le gouvernement propose de prolonger le contrôle jusqu’en juin 2021.

Une prolongation qui ne fait pas l’unanimité

Ces restrictions décrétées par le gouvernement suédois ont provoqué un tollé auprès des opérateurs de jeux d’argent en ligne. L’autorité de régulation du jeu en Suède, la Spelinspektionen, n’a pas approuvé ces contrôles. Le régulateur estime qu’il est impossible d’appliquer ces mesures à l’ensemble de l’industrie.

L’association des opérateurs de jeux d’argent en ligne Branscheforenigen för Onlinespel (BOS) a indiqué que le contrôle a provoqué un véritable désordre. Pour l’association, les plateformes n’ont pas su comment appliquer les différentes limites. D’autre part, le BOS indique que ces mesures restrictives rendent les jeux de casinos légaux moins attrayants. Cela offre d’importantes opportunités aux jeux de hasard offshore qui crée un plus grand préjudice. Des casinos virtuels sans licence cibleraient même les joueurs suédois.

Sur le plan financier, les limites de dépôt ont refréné les revenus de nombreux sites de jeux. Ainsi, pour ATG, les revenus ont baissé à 58 millions de SEK au troisième trimestre 2020. Pour LeoVegas, ses performances ont chuté de 20 % pour cette même période. Des déclarations confirmées par les recherches menées par la Svenska Spel. Les résultats montrent que les dépenses globales de jeu ont diminué. Par contre, le taux de jeu problématique est resté stable durant la première vague de coronavirus.

Le gouvernement essaie de faire passer la pilule en mettant en avant des mesures similaires dans d’autres pays durant le confinement, comme la restriction publicitaire temporaire en Espagne ou l’interdiction temporaire de toutes les formes de jeu en Lettonie.