Le Del Lago Resort & Casino obligé de procéder à un licenciement de 50 personnes

Il y a quelques mois, l’établissement Del Lago Resort & Casino à New York a été obligé de procéder à un licenciement de masse à cause du confinement obligatoire. Après sa réouverture, le complexe a pu reprendre ses activités, mais sous certaines conditions. En effet, pour limiter la propagation du Covid-19, la State Liquor Authority […]

Il y a quelques mois, l’établissement Del Lago Resort & Casino à New York a été obligé de procéder à un licenciement de masse à cause du confinement obligatoire. Après sa réouverture, le complexe a pu reprendre ses activités, mais sous certaines conditions. En effet, pour limiter la propagation du Covid-19, la State Liquor Authority a imposé un couvre-feu à tous les casinos agréés. Del Lago Resort & Casino en faisant partie, l’établissement est obligé de se conformer à cette règle sous peine d’être exposé à de lourdes sanctions. Avec cette réduction drastique des heures d’ouverture, il n’y a eu d’autre choix que de procéder au licenciement de 50 autres salariés.

Des pertes difficiles à compenser

Andrew Cuomo, le gouverneur de l’État de New York est soumis à une forte pression. D’une part, il doit faire en sorte de freiner l’avancement du Covid-19 en limitant au maximum les déplacements et les attroupements de masse. D’autre part, il est également obligé de laisser une certaine marge d’action aux différents secteurs d’activité. Dans la ville de New York, le protocole sanitaire mis en place restreint les horaires d’ouvertures de tous les établissements. Les bars, les restaurants, ainsi que les casinos doivent alors fermer à 22 heures au maximum.

Cette situation a mis les finances du Del Lago Resort & Casino dans le rouge puisque les responsables ont pris la décision de licencier 50 salariés. En effet, les établissements de jeux d’argent et de hasard de la ville n’ont pu rouvrir leurs portes que le 9 septembre dernier. Cela a alors donné 6 mois d’arrêt net des activités, soit des bénéfices inexistants durant la période.

Avec une limitation à seulement 25% de la capacité d’accueil de ses locaux, le Del Lago Resort & Casino connait d’importantes difficultés à attirer les clients. Logiquement, les pertes de l’établissement pendant le confinement n’ont pu être compensées convenablement. Alors que le Resorts World de Las Vegas a l’intention de pourvoir plus de 5000 postes, le casino de New York doit licencier ses employés. Dans l’Illinois, tous les casinos sont sommés de fermer leurs portes indéfiniment.

L’État de New York parmi les plus fragiles

Cela montre bien le mode de fonctionnement du pays puisque la situation des établissements des jeux varie selon les États. C’est le gouverneur qui prend les décisions en fonction de l’avancée de la pandémie, mais aussi de la situation économique qui prévaut dans son État.

Aux États-Unis, les casinos ont repris leurs activités au mois de septembre. Comme l’État de New York figurait parmi les plus touchés par le Covid-19, les établissements de la ville ont été les derniers à rouvrir leurs portes. Comme tous les autres, le Del Lago Resort & Casino est accessible au public tous les jours de la semaine à partir de 8 heures jusqu’à 22 heures.

Depuis la reprise, les revenus du casino sont estimés à environ 67 millions de dollars, ce qui est très faible par rapport à l’année dernière et aux potentialités de l’établissement. Sur les 1100 salariés du Lago Resort & Casino, seuls 225 ont pu reprendre leurs fonctions.  Pendant cette période de fermeture, Lance Young, le directeur du site a fait une demande auprès des autorités afin de licencier des employés en cas de persistance du confinement.