L’addiction aux jeux d’argent a frappé une fraternité américaine

Un haut responsable de Kappa Alpha Psi a subtilisé une grande partie des fonds de l’organisation. Ainsi, Curtis D. Anderson a empoché près de 3 millions de dollars pour financer des parties au casino. Cet homme souffre de dépendances aux jeux d’argent et à l’alcool. Le directeur financier a détourné 3 millions de dollars D’après […]

kappa alpha psi

Un haut responsable de Kappa Alpha Psi a subtilisé une grande partie des fonds de l’organisation. Ainsi, Curtis D. Anderson a empoché près de 3 millions de dollars pour financer des parties au casino. Cet homme souffre de dépendances aux jeux d’argent et à l’alcool.

Le directeur financier a détourné 3 millions de dollars

D’après Philadelphia Inquirer, Curtis D. Anderson, un homme de 58 ans, a avoué avoir commis un délit sous l’effet des dangers du jeu et de l’alcool. À titre d’information, Anderson est l’ancien directeur financier de Kappa Alpha Psi : l’une des fraternités afro-américaines les plus influentes aux États-Unis. Grâce à sa position de leader, Curtis D. Anderson a pu soutirer la somme colossale de 3 millions de dollars dans le capital du groupe. Les procureurs locaux ont affirmé qu’il a dilapidé une grande partie de ce montant volé au casino Harrah’s de Philadelphie. En outre, les documents officiels stipulent que le suspect a puisé de l’argent dans la caisse de la fraternité depuis le mois de juin 2012.

Pour ce faire, l’ex-directeur financier a manipulé le carnet de chèques de l’organisation. En effet, il a encaissé les chèques de Kappa Alpha Psi à son nom ou au nom des autres membres en imitant leur signature. De cette façon, il a obtenu de l’argent liquide dans les banques Santander et Wells Fargo. En décembre 2018, Santander Bank a averti la fraternité à propos des transactions douteuses effectuées par Curtis D. Anderson. Aussitôt après, Kappa Alpha Psi l’a congédié et l’a poursuivi en justice. Il s’est avéré que le quinquagénaire a escroqué 78 faux chèques à l’association sur une période de 6 ans. Pour cela, il risque jusqu’à 82 ans de prison et une amende de 1 million de dollars.

L’histoire de Kappa Alpha Psi

La fraternité Kappa Alpha Psi a été créée aux États-Unis pendant les fortes tensions provoquées par les lois Jim Crow. Ces textes de loi ont été mis en vigueur pour intégrer la ségrégation raciale dans les infrastructures publiques du pays jusqu’en 1964. De ce fait, 10 étudiants de couleur au sein de l’université de l’Indiana à Bloomington ont fondé cette fraternité en 1911. À cette époque, les étudiants noirs subissaient de sévères discriminations ethniques. Parfois, ils n’avaient même pas le droit de participer aux sports collectifs. La seule discipline où ils pouvaient concourir sans problème majeur était l’athlétisme. Par conséquent, ces étudiants ont dû se souder face à cette terrible situation à travers Kappa Alpha Psi .

À présent, la fraternité rassemble environ 125 000 membres et 700 étudiants sur le territoire américain et au-delà. Malgré son origine raciale, l’organisation n’a jamais imposé ses critères d’adhésion sur la race, la nationalité ou encore la religion. Depuis 30 ans, Curtis D. Anderson a mis ses compétences au service de Kappa Alpha Psi avant d’être impliqué dans ce détournement de fonds. Dernièrement, cet accusé a plaidé coupable devant la cour de Pennsylvanie pour des transactions frauduleuses et un chef d’accusation de vol d’identité aggravé. De son côté, le procureur américain William M. McSwain travaille d’arrache-pied pour préserver les organisations comme Kappa Alpha Psi contre ce type de fraude.