La Française des Jeux perd 200 millions d’euros de chiffre d’affaires à cause du confinement

Le confinement dû à la pandémie de coronavirus a plombé les recettes de la Française des Jeux (FDJ), opérateur de jeux d’argent et de jeux de hasard en France. Le manque à gagner se chiffre à 200 millions d’euros. Mais depuis le déconfinement, le groupe note une reprise grâce à la réouverture de ses points de vente et des compétitions sportives.

Baisse des mises et du chiffre d’affaires

Les mesures prises pour endiguer le Covid-19 ont été lourdes de conséquences sur le secteur des jeux d’argent. La Française des Jeux a récemment établi un bilan sur l’impact de la crise sanitaire sur ses activités au cours d’une assemblée générale. Durant le confinement, de mars à mai, les revenus de cet opérateur de jeux ont ostensiblement baissé. La FDJ fait état d’une perte de 200 millions d’euros sur son chiffre d’affaires. Cette régression s’explique par la fermeture des points de vente et l’annulation des compétitions sportives. En effet, l’opérateur enregistre une baisse de près de 60 % des mises pendant la période de confinement. Par conséquent, les revenus bruts de la FDJ ont également chuté. Dans un communiqué, le groupe confirme une baisse de 100 millions d’euros sur le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA).

Cette mauvaise performance durant le confinement n’a pas entaché la solidité financière du groupe. Fin mai, la FDJ dispose dans sa trésorerie plus de 800 millions d’euros.

Déconfinement et reprise

La FDJ n’a pas tardé à prendre un nouvel élan. Depuis le déconfinement, le leader des jeux d’argent et de jeux de hasard en France a repris progressivement ses activités en procédant à la réouverture de la quasi-totalité des points de vente. Depuis le 8 juin, l’entreprise a relancé la commercialisation du jeu Amigo sur l’ensemble de son réseau. Pour gagner en visibilité, elle a lancé une campagne publicitaire depuis le 22 juin. C’est une stratégie pour mettre en valeur son réseau de distribution de 30 000 points de vente. La campagne prévoit la diffusion d’un spot radio d’une trentaine de secondes et des affiches mettant en scène des moments de la vie quotidienne dans ces commerces partenaires. Au total, 13 000 affiches publicitaires sont déployées sur l’ensemble du territoire.

La reprise des compétitions sportives permettra également à la FDJ de reprendre du poil de la bête. La plupart des championnats nationaux de football en Europe ont repris depuis fin juin. Les rencontres de la NBA sont affichées dans le calendrier de ce mois de juillet. Pour le mois d’août, plusieurs matchs en France et des compétitions internationales sont également prévus.

Avec ces efforts déployés et un concours de circonstance favorable, la FDJ envisage une belle reprise.