Expiration des 6 concessions de jeux de Macao

L’industrie des jeux d’argent de Macao panse ses blessures d’avant pandémie. À l’aube d’une relance du secteur, Ho Iat Seng, chef de l’exécutif de Macao annonce que les licences de tous les opérateurs agréés arrivent à terme le 26 juin 2022. Nouvel appel d’offres et bon timing La résolution de ce problème est une course contre […]

Macao illuminé par des feux d'artifice

L’industrie des jeux d’argent de Macao panse ses blessures d’avant pandémie. À l’aube d’une relance du secteur, Ho Iat Seng, chef de l’exécutif de Macao annonce que les licences de tous les opérateurs agréés arrivent à terme le 26 juin 2022.

Nouvel appel d’offres et bon timing

La résolution de ce problème est une course contre la montre et un casse-tête des plus laborieux. Les autorités de Macao ne peuvent se permettre aucune marge d’erreur, car les conséquences d’une mauvaise décision peuvent être catastrophiques pour l’économie et le secteur du travail. Ho Iat Seng propose des alternatives pour remédier à cette situation, mais la difficulté réside dans le choix de la méthode la plus opportune.

Ho Iat Seng prévoit d’organiser un nouvel appel d’offres avant l’expiration des concessions, à condition que cela soit réalisé dans le bon timing. En effet, les nouveaux procédés d’appel d’offres sont consignés dans un amendement de la loi sur les jeux d’argent, en passe d’être votée par l’Assemblée législative de Macao.

Ce projet de loi doit entrer en vigueur avant la délivrance des nouvelles concessions de jeux. Soumis à consultation publique en septembre, cette législation définit le nombre de licences à délivrer, leur durée, les nouvelles éthiques à respecter, le renforcement de l’audit du gouvernement sur bénéfices des casinos, la mise en place d’un contrôle étatique des opérateurs de la région.

Au moment où nous rédigeons cet article, les consultations publiques recueillies sont triées et vérifiées par les autorités de Macao puis établies en projet de loi. Viendra ensuite la phase législative qui rendra ces règles obligatoires sur tout le pays.

Une extension de licence pour 5 ans

Les 6 opérateurs détenteurs de concession de jeux à Macao sont pour la plupart des filiales de casinos chinois : MGM China, SJM Holdings, Melco Resorts & Entertainment, Sands China, Galaxy Entertainment Group et Wynn Macau. Ho Iat Seng compte poursuivre la collaboration avec ces opérateurs et veut éviter tout malentendu sur les démarches du gouvernement de Macao. « Une fois que nous aurons terminé la révision de la loi sur les jeux, nous procéderons au processus étape par étape. Si l’appel d’offres public ne peut être réalisé à temps, il existe un mécanisme qui permet de le prolonger », indique Ho Iat Seng. La législation actuelle permet le maintien des concessions sur les jeux pendant 5 années supplémentaires.

Les autorités de Macao ont d’autres problèmes sur le feu. À l’occasion d’une prise de parole en public, Ho Iat Seng dénonce les conséquences néfastes des limitations de voyages imposés par la Chine sur l’économie de cette région administrative spéciale : dévaluation monétaire, régression… Ce dirigeant aspire à une application de règles moins strictes en 2022 pour le salut de Macao et du secteur des jeux d’argent. Il sensibilise également sa population sur le vaccin, unique moyen pour rassurer et persuader les touristes. Avec 80 % de taux de vaccination, Macao pourra postuler à une relance du secteur touristique. Les chiffres sont encourageants, 70 % des macanais ont déjà reçu le vaccin anti-covid. Le retour à la normale de la situation à Macao est donc entre les mains des 10 % restant.