Dream Las Vegas, un nouveau temple du divertissement sur le Strip

Un complexe hôtelier est en cours de réalisation à Las Vegas. Le prestigieux Dream Las Vegas est localisé sur le fameux boulevard du Strip. Néanmoins, le projet inquiète certains représentants d’État ainsi que l’aéroport avoisinant. Le Strip accueillera bientôt un complexe inédit Un nouveau complexe de villégiature va rejoindre la longue liste des établissements de […]

dream las vegas

Un complexe hôtelier est en cours de réalisation à Las Vegas. Le prestigieux Dream Las Vegas est localisé sur le fameux boulevard du Strip. Néanmoins, le projet inquiète certains représentants d’État ainsi que l’aéroport avoisinant.

Le Strip accueillera bientôt un complexe inédit

Un nouveau complexe de villégiature va rejoindre la longue liste des établissements de luxe sur le Strip. Plus précisément, l’édifice sera aménagé au Sud de l’avenue près de l’aéroport international McCarran et de la concession Harley-Davidson. Le 6 octobre, la commission du comté de Clark a donné son accord pour les propositions à la suite d’un vote à 6 contre 1. Estimé à 500 millions de dollars, ce projet d’envergure est le fruit d’un contrat portant la signature du Dream Hotel Group et de ses partenaires. Cependant, les infrastructures sont tout de même minimalistes par rapport aux autres complexes du Strip. D’ailleurs, les stratégies marketing du nouvel établissement se concentrent sur ce détail pour toucher un public moins réceptif aux constructions démesurées. Désormais, les promoteurs prévoient le commencement des travaux vers la moitié de 2022 et l’inauguration en 2024.  

2 personnages importants sont à l’origine de ce monumental  projet: David Daneshforooz, le DG de la société immobilière Contour et Bill Shopoff, le propriétaire de Shopoff Realty Investments. En outre, le DLR Group a conçu les plans du Dream Las Vegas en considérant un caractère d’exception : l’aspect aérodynamique. Cela dit, le complexe hôtelier est formé d’une superbe façade en verre, un lieu de cérémonie, un spa, une piscine sur le toit, un centre de remise en forme, des restaurants, des bars, une boite de nuit et 527 chambres somptueux répartis sur 20 étages. Quant à l’espace évènementiel, il mesure près de 12 000 m². Mention spéciale pour l’étage des jeux, car le casino possède ses propres points de restauration et coin-bar. Brièvement, Dream Las Vegas promet un design futuriste et une expérience haut de gamme.

Les autorités compétentes crient au loup

En février 2020, les entrepreneurs ont officiellement annoncé leur intention de construire le Dream Las Vegas. Fortement critiquées, ces têtes pensantes du projet ont dû surmonter d’énormes obstacles au fil du temps. En effet, des préoccupations sérieuses ont entaché les plans du complexe par rapport à sa localisation. On soupçonne que l’emplacement stratégique du Dream pourrait favoriser le vol illicite des drones, les attaques domestiques et terroristes. Plus tard, des organismes comme le FBI et la sécurité intérieure des États-Unis ont méticuleusement évalué le dossier. D’un côté, les compagnies aériennes ont exprimé leur inquiétude à l’égard des éclairages aveuglants de l’hôtel-casino. De toute évidence, les lumières laser sont susceptibles de perturber la vision des pilotes, ce qui mettrait la vie des passagers en danger.

Pour apaiser toutes les craintes, les architectes de Dream Las Vegas ont modifié les plans du bâtiment. Ces mesures ont été prises dans le but de situer les centres névralgiques de l’établissement loin de l’aéroport. Par la suite, l’avocat Tony Celeste a avancé cet argument déterminant lors de la plaidoirie avant le vote de la commission de Clark. Ainsi, la porte d’entrée de l’hôtel-casino a été déplacée pour s’écarter des propriétés de l’aéroport. Encore mieux, d’énormes murs de sécurité seront érigés entre l’établissement et McCarran ainsi que sur la terrasse de la piscine. Ces initiatives réduisent largement la vue sur l’ensemble de l’aéroport. En supplément, les balcons des chambres ont été supprimés et un système d’alarme sera installé en cas de sabotage des ouvertures.