Des vendeurs illégaux de devises appréhendés dans le Nevada et en Arizona

La justice américaine s’avère extrêmement sévère en ce qui concerne les transactions illégales. Dans son enquête dans l’une de ces affaires, elle vient d’obtenir l’aide inestimable d’un suspect prêt à collaborer. Comme son jugement ne sera rendu qu’au début de l’année prochaine, le dénommé Fan Wang devra dévoiler les informations qu’il détient au cours d’une audience spéciale. Celles-ci concernent notamment la facilitation du change de monnaie chinoise pour les gros joueurs de passage sur Las Vegas.  

Fan Wang se déclare coupable pour une sentence plus clémente

La loi chinoise est très stricte en ce qui concerne le marché des devises. La conversion de yuans en dollars est totalement interdite dès que le montant dépasse la valeur de 50 000 yuans. Cette loi est assez dérangeante pour de grands parieurs qui ont besoin d’importantes sommes d’argent à investir dans les casinos. Les clients de Fan Wang étaient alors de gros joueurs qui disposaient de comptes bancaires en Chine, mais qui ne peuvent pas accéder aux espèces aux États-Unis. Il se chargeait alors de leur vendre des devises fortes qu’il collectait auparavant auprès d’une tierce partie.

Fan Wang fait appel à des hôtesses de casino afin de trouver des clients potentiels avec qui il peut faire affaire. La procédure était ensuite très simple : une fois que les clients recevaient les dollars américains, ils effectuaient un transfert d’un montant équivalent en yuans à partir d’une banque chinoise. C’est toujours sur leurs téléphones que les clients recevaient ensuite l’adresse de la banque désignée par Fan Wang pour recevoir leur transfert. L’Internal Revenue Service ou IRS est l’un des organismes habilités pour mener des enquêtes sur les fraudes monétaires et autres pratiques malveillantes. Même si Fan Wang n’a été appréhendé qu’assez récemment, des enquêtes ont déjà été menées auparavant et visaient d’autres criminels encore recherchés. Au cours de son interrogatoire, Fan Wang a avoué avoir exploité une société de transmission d’argent sans licence. En acceptant de plaider coupable, il a également accepté de renoncer à 225 000 dollars pour les États-Unis. Cependant, l’IRS doit encore continuer son enquête pour déterminer les sommes réelles blanchies par son entreprise ainsi que les bénéfices obtenus.

Un cas similaire repéré en Arizona

En Arizona, le dénommé Jeffrey Miklus a également interpellé les autorités. En utilisant le nom de son entreprise, il finançait des joueurs à hauteur de 1,5 million de dollars pour en tirer des bénéfices conséquents. Pourtant, son activité n’a jamais été déclarée à l’IRS. Comme son train de vie était devenu royal, il a très vite été remarqué par le fisc qui a sollicité les services de l’IRS pour mener une enquête.

La sentence pour les deux affaires sera prononcée le 31 janvier 2021. Même si Jeffrey Miklus a plaidé coupable pour fraude fiscale, la justice risque d’être moins clémente pour son cas. D’une part, le procureur d’État Robert Brewer a annoncé que les contrevenants devaient être sévèrement réprimandés puisqu’ils menacent la sécurité du système bancaire américain. D’autre part, il a encore des impôts à régler d’un montant de 650 000 dollars dont il ne s’est jamais acquitté. Par ailleurs, la justice compte également appliquer des intérêts sur les montants à restituer. Le remboursement de sa dette devra aussi être réglé avant la date de la sentence.