Denise Coates, CEO de bet365, est la plus grande contribuable du Royaume-Uni

Le journal anglais Sunday Times sort la liste des 50 plus gros contribuables britanniques de l’année 2021. Denise Coates, la directrice de la société de jeux d’argent bet365, figure encore une fois en haut du classement. Elle occupe cette place pour la 3ème fois consécutive. Toutefois, le coût des taxes se répartit entre ses revenus, ceux de son père […]

La société bet65 de Denise Coates a versé 481,7 millions £ d'impôts en 2021

Le journal anglais Sunday Times sort la liste des 50 plus gros contribuables britanniques de l’année 2021. Denise Coates, la directrice de la société de jeux d’argent bet365, figure encore une fois en haut du classement. Elle occupe cette place pour la 3ème fois consécutive. Toutefois, le coût des taxes se répartit entre ses revenus, ceux de son père et son frère. Une affaire de famille qui rapporte gros pour les caisses du Trésor Public du Royaume-Uni.

Des recettes fiscales à la hausse

Les citoyens imposables doivent verser au minimum 15,2 millions de livres sterling pour figurer sur cette liste du Sunday Times. Ce seuil jouit d’une hausse de 16 % par rapport à 2020. Dans sa globalité, les perceptions d’impôts enregistrent également une augmentation importante. En effet, ces 50 contribuables ont payé 3,7 milliards de livres sterling d’impôts.

Sur ce montant, la part de Denise Coates à travers bet365 est estimée à 481,7 millions £. Cette jolie somme est quand même en baisse par rapport aux impôts collectés en 2020. En 2020, le résultat affiche 3,2 milliards £. Cette année-là, la famille Coates a contribué à hauteur de 573 millions de livres sterling. Cet argent provient des prélèvements fiscaux de la société bet365 et des droits de jeu. En outre, les leaders de l’entreprise paient l’assurance nationale de l’employeur et la taxe personnelle imposable à Denise Coates.

À part la directrice de bet365, d’autres acteurs du secteur des jeux d’argent en ligne ou non, figurent sur cette liste. En effet, Fred et Peter Done se classent à la 5e position. Ces leaders de Betfred, un bookmaker, allouent 170 millions £ au Trésor Public britannique. Cette somme couvre la taxe sur les paris, sur les machines à sous et l’autre taxe légale sur les paris.
10 nouvelles personnes ont rejoint les plus gros contribuables habituels. Lord Sugar se démarque des citoyens cités par son entrée. Il fait ses 1ers pas dans ce classement et obtient déjà la 6e place. Ce Lord verse 163,4 millions £ pour le compte du Trésor Public.

La lutte pour une meilleure justice économique

L’Institute for Public Policy Research (IPPR) évoque quand même un dysfonctionnement dans la collecte de ces ressources fiscales. Ce centre milite pour la mise en place d’un impôt sur la fortune et un remaniement des lois fiscales britanniques. Cet institut estime effectivement que les riches ne reversent pas suffisamment à la société.

George Dibb, directeur de l’IPPR, note l’absence de plusieurs grosses fortunes du pays sur la liste des plus importants contribuables. Il relève que seule la famille Weston, 10e sur la Rich List, apparaît dans le classement de Sunday Times. Cependant, il ne rentre même pas dans le top 5. Paradoxalement, Coates n’arrive que 17e sur la Rich List, alors qu’elle est la plus grande contribuable du pays. Cette directrice de bet365 pèse dans les environs de 10 milliards de dollars en 2021. De plus, Sir Len Blavatnik, en tête de la liste des plus riches, est exclu de la liste des gros contribuables. Dibb estime que le système fiscal devrait plus imposer ceux qui ont les moyens. Selon lui, la conjoncture permet trop facilement aux riches de payer peu ou pas d’impôt du tout.