Cambodge : les casinos liés au trafic humain

3 cambodgiens sont forcés à travailler pour un site de jeux en ligne de Sihanoukville. Ces individus sont séquestrés dans un bâtiment de cette province du Cambodge et sont menacés d’être vendus aux plus offrants s’ils refusent d’obtempérer. Une affaire compliquée Un homme et deux femmes sont embauchés dans un casino de Phnom Penh. Après […]

Cambodge

3 cambodgiens sont forcés à travailler pour un site de jeux en ligne de Sihanoukville. Ces individus sont séquestrés dans un bâtiment de cette province du Cambodge et sont menacés d’être vendus aux plus offrants s’ils refusent d’obtempérer.

Une affaire compliquée

Un homme et deux femmes sont embauchés dans un casino de Phnom Penh. Après plus de 2 mois de travail, ils décident de rompre leur contrat. En effet, le salaire de 1 000 dollars convenu n’est pas ce qu’ils ont perçu. N’acceptant pas cette décision, leur employeur les contraint à travailler dans un casino de Sihanoukville pour une durée d’un an. Les 3 personnes doivent exécuter leurs tâches quotidiennes même quand leur santé défaille sous peine d’être vendues à d’autres établissements de jeux.

Un proche des séquestrés affirme avoir porté plainte au sujet de cette injustice auprès du commissariat de Sihanoukville, sans succès. Non satisfait de la passivité des forces de l’ordre, ce dernier a alerté les médias. Cet individu compte aller plus loin et révéler aux yeux du monde ce qui se passe réellement dans ce casino. « Je voudrais demander l’aide des autorités pour faire libérer mes cousins… Je veux qu’elles effectuent une descente dans cette entreprise pour voir ce qu’ils ont dissimulé… et pas seulement mes cousins », affirme-t-il.

De leur côté, les policiers de Sihanoukville annoncent ne pas être sollicités pour cette affaire. « Je dois d’abord voir la plainte », indique Chuon Narin, chef de la police de la ville. « …S’il y a quelque chose d’illégal, je prendrai des mesures et j’appliquerai la loi », ajoute-t-il.

Des pratiques courantes

Les séquestrations de travailleur deviennent une pratique courante dans les maisons de jeux. Le 25 septembre 2021, 347 employés du Century Casino ont demandé aux autorités de Sihanoukville d’enjoindre leur employeur à mettre fin au travail forcé qu’ils subissent depuis mars 2021.

Sous l’influence de la Chine, le royaume du Cambodge intensifie sa lutte pour assainir l’industrie du jeu du pays. Le gouvernement ne peut pas se passer des jeux de hasard, mais peut les rendre plus sûrs pour tous. Les jeux d’argent en ligne sont d’ores et déjà interdits sur tout le territoire et seuls les étrangers peuvent avoir accès aux casinos terrestres du pays. Un renforcement de la législation sur l’industrie du jeu est déjà initié avec la loi de 2020. Selon Chou Bun Eng, secrétaire d’État au ministère de l’intérieur cambodgien : « … le gouvernement cambodgien fait de son mieux pour éliminer toutes les formes de traite des êtres humains et d’exploitation sexuelle afin de renforcer le respect des droits de l’Homme, de la dignité et de la justice sociale ». Lors du premier semestre 2021, 291 présumés trafiquants sont entre les mains des autorités compétentes et 721 victimes de traite et d’exploitation sexuelle sont hors de danger.