Audit sur des allégations de blanchiment d’argent par la mafia au Casino de Montréal

La presse québécoise a dévoilé récemment une série d’articles affirmant que le Casino de Montréal offre divers avantages à des membres de la mafia. Ces derniers auraient dépensé des millions au sein de cet établissement. Loto Québec, la société d’État qui gère le casino réfute ces allégations. D’autre part, le ministre des Finances du Québec […]

casino de montréal

La presse québécoise a dévoilé récemment une série d’articles affirmant que le Casino de Montréal offre divers avantages à des membres de la mafia. Ces derniers auraient dépensé des millions au sein de cet établissement. Loto Québec, la société d’État qui gère le casino réfute ces allégations. D’autre part, le ministre des Finances du Québec a lancé un audit indépendant sur un éventuel blanchiment d’argent au sein des différents établissements de jeux.

Des mafieux au salon VIP

De nombreux articles, pointant du doigt la présence de mafieux au Casino de Montréal, ont été publiés ces derniers jours. Stefano Sollecito, une figure tristement célèbre de la mafia québécoise est spécialement citée. Condamné pour racket et trafic de cocaïne, ce dernier ferait même partie des 10 meilleurs joueurs de cet établissement de jeux d’argent. La presse avance que Stefano Sollecito aurait joué 2,5 millions de dollars en 2014 et 2015.

La série d’articles accuse le Casino de Montréal d’avoir « déroulé le tapis rouge » et offert divers privilèges en nature à différentes personnalités douteuses. En effet, des membres d’organisation criminelles ont reçu des billets de spectacle, des parties de golf, des repas au restaurant ainsi que des nuitées à l’hôtel. Stefano Sollecito a par contre bénéficié du programme de fidélité du casino. Il a eu accès aux luxueux salons VIP de l’établissement.

La présence d’un membre de la mafia dans un casino pourrait être très mal vue. Selon le rapport du Service Canadien de Renseignements Criminels, en 2019, l’industrie des jeux de hasard est un moyen très prisé par les organisations criminelles pour procéder à des blanchiments d’argent. Le service indique que 10 % des groupes criminels organisés au Canada passent par le biais des casinos pour blanchir des revenus obtenus de manière illicite.

Loto-Québec donne des explications

Face à ces allégations et pour éviter une mauvaise interprétation, Loto-Québec donne plusieurs explications dans un communiqué de presse. Cette société d’État qui gère le Casino de Montréal indique que l’établissement est un espace public et qu’elle n’a pas les prérogatives pour en interdire l’accès à des individus. D’autre part, elle précise que le programme de fidélité Casino Privilèges est disponible pour tous les clients. Pour cette entreprise publique, les avantages qui découlent du programme VIP représentent plutôt des récompenses et non des cadeaux.

loto-québec logo

Loto-Québec s’est refusée à tout commentaire aux médias. La société déclare qu’elle ne pouvait divulguer des informations personnelles. Cette entité qui a le monopole des jeux d’argent au Québec soutient qu’elle met en œuvre des moyens dans la lutte contre le blanchiment d’argent. Le Centre d’analyse des opérations et déclarations financières n’aurait détecté aucune anomalie avec son programme de conformité.

Néanmoins, pour lever ou confirmer tout soupçon, le ministre des Finances du Québec a pris la décision de lancer une enquête indépendante. Cet audit déterminera s’il y a un éventuel blanchiment d’argent au sein des casinos du Québec. Les investigations se concentreront notamment sur le programme de fidélité.