Apple poursuivi pour ses applications de jeux d’argent jugées illégales

App Store

Le géant américain Apple est au cœur d’une grande tourmente. La multinationale est accusée de promouvoir des jeux d’argent sur l’App Store, et ce, de manière illégale. Des plaintes sont déposées dans le Connecticut où une utilisatrice a dépensé plus de 3 000 dollars sur une application. Même scénario dans l’Ohio où un autre joueur souhaite récupérer l’argent qu’il a investi sur les jeux de hasard proposés sur App Store.

Une femme dépense plus de 3 000 dollars sur un jeu de hasard de l’App Store

En 2017, Karen Workman télécharge l’application Jackpot Mania. C’est un jeu de hasard a priori gratuit sur l’App Store. Cependant, cette utilisatrice commence à acheter des crédits, toujours via l’application, afin de pouvoir continuer à jouer plus longtemps. D’après les estimations, ses dépenses s’élèveraient à 3 312 dollars. Face à ce constat, elle décide de porter plainte contre ce leader mondial des produits électroniques.

La plainte a été déposée auprès du tribunal du Connecticut. Karen Workman avance que l’application n’est pas gratuite en réalité. En effet, les utilisateurs disposent de plus de temps de jeu contre de l’argent. Cette offre est pourtant contraire aux procédures de l’App Store qui interdit les jeux d’argent.

Selon AppleInsider, la première source d’information sur tout ce qui concerne Apple, la marque à la pomme croquée serait le promoteur et le facilitateur des jeux d’argent illégaux. En effet, Apple exerce un véritable contrôle sur les applications qui sont téléchargées depuis l’App Store. Cela inclut le mode de paiement des articles ou des offres intégrées à l’application.

Dans sa plainte, Karen Workman demande le remboursement des sommes dépensées pour les jeux de hasard illégaux. Elle demande également à ce que les honoraires de son avocat soient pris en charge.

D’autres plaintes contre App Store fusent aux États-Unis

L’initiative de Karen Workman risque de faire tache d’huile. En effet, dans l’Ohio, un autre joueur décide aussi d’engager un procès contre Apple. Sean McCloskey a téléchargé un jeu depuis l’App Store en 2019. D’après ce dernier, le fonctionnement est tout à fait identique aux jeux de casino dont les machines à sous et les jeux de table. Au début, les joueurs disposent d’une quantité de pièces gratuites pour démarrer la partie. Cependant, les chances de gagner des pièces sont infimes. Ainsi, quand les joueurs sont à court de pièces, l’application leur propose tout simplement d’acheter des pièces contre de l’argent réel.  

Pour Sean McCloskey, « je dois payer Apple pour avoir le privilège de continuer à jouer à des jeux de hasard illégaux ». En outre, en cas de gains, les joueurs ne reçoivent pas de l’argent réel, mais bénéficient de plus de temps de jeu. Ce cas de figure est contraire à la règlementation des jeux de hasard dans l’Ohio. En effet, les joueurs peuvent obtenir des jetons supplémentaires en utilisant des points ou des crédits gagnés durant le jeu.

Comme Karen Workman, Sean McCloskey demande le remboursement de l’argent qu’il a dépensé en achetant des pièces supplémentaires sur le jeu issu d’App Store. Plusieurs autres joueurs se sont joints au plaignant de l’Ohio. Les utilisateurs demandent également à ce que Apple applique une restriction géographique sur l’accès à ses jeux, c’est-à-dire uniquement dans les États où les jeux d’argent en ligne sont légaux.

Cette plainte contre Apple risque de faire des vagues. Des utilisateurs de Google et de Google Play ont également entamé des poursuites contre ces deux géants pour les mêmes motifs.