Apollo Global Management soumet une offre de 1,66 milliard de dollars pour le rachat de Great Canadian Gaming Corp

Le géant américain en investissement, Apollo Global Management, souhaite étendre son empire et s’intéresse particulièrement à l’industrie des jeux de hasard. Il a récemment proposé une offre d’acquisition à l’opérateur canadien, Great Canadian Gaming Corp (GCG). L’enveloppe s’élève à 1,66 milliard de dollars. Le conseil d’administration de GCG aurait déjà donné son feu vert. Selon les […]

jeux de casino Canada

Le géant américain en investissement, Apollo Global Management, souhaite étendre son empire et s’intéresse particulièrement à l’industrie des jeux de hasard. Il a récemment proposé une offre d’acquisition à l’opérateur canadien, Great Canadian Gaming Corp (GCG). L’enveloppe s’élève à 1,66 milliard de dollars. Le conseil d’administration de GCG aurait déjà donné son feu vert. Selon les estimations, l’accord devrait être scellé au cours du deuxième trimestre 2021.

Un rachat d’une valeur de 1,66 milliard de dollars

L’industrie des jeux d’argent est en perpétuelle mutation. Les affaires sont ponctuées par des fusions-acquisitions entre diverses sociétés. Ce mois de décembre, la multinationale Apollo Global Management s’intéresse particulièrement à la société canadienne des jeux, Great Canadian Gaming Corp (GCG). En effet, Apollo Global Management a soumis une offre de rachat d’un montant de 1,66 milliard de dollars à l’opérateur canadien. Dans un communiqué de presse, GCG déclare que le conseil d’administration a approuvé la proposition. La société de jeux basée en Ontario indique également que la transaction devrait être conclue au cours du deuxième trimestre 2021. Bien entendue, elle devra obtenir l’accord de différentes instances comme celle des actionnaires ou la Cour Suprême de la Colombie-Britannique. L’opération devra également être conforme à la Loi sur les investissements et la concurrence au Canada.

Selon le conseil d’administration de GCG, « la transaction représente la meilleure ligne de conduite à adopter pour la société ». L’entreprise canadienne compte s’appuyer sur son nouveau partenaire pour poursuivre son développement. « … En outre, nous pensons que la vaste expérience d’Apollo dans le secteur des jeux apportera des avantages stratégiques supplémentaires pour nous aider à élargir nos offres de jeux et d’hospitalité et à consolider notre position de leader du marché à long terme », confie Rod Baker, du comité de direction.

Il faut noter que la proposition de l’investisseur américain tombe durant une période difficile pour l’industrie des jeux de hasard. La pandémie du Covid-19 n’a pas épargné les opérateurs de jeux canadiens. Plusieurs installations de jeux ont été contraintes de fermer leur porte à cause de la crise sanitaire. GCG compte sûrement sur son nouveau partenaire pour mieux rebondir.

Le siège du GCG reste à Toronto et l’équipe de direction maintenue

GCG a spécifié certaines conditions avant d’accepter l’offre d’Apollo Global Management. D’abord, l’entreprise conserve son siège social à Toronto. D’autre part, l’équipe de direction devra présenter majoritairement des Canadiens.

De son côté, Apollo Global Management prévoit un co-investissement avec des institutions canadiennes une fois la transaction effectuée.  

À noter que GCG exploite 25 établissements de jeux, de divertissement et d’hébergement répartis dans tout le Canada, notamment en Colombie-Britannique, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse. L’opérateur se distingue par ses actions en responsabilité sociétale d’entreprise. GCG a mis en place un programme PROUD qui offre un soutien annuel à plus de 1 400 organismes de bienfaisance et sans but lucratif au Canada. Dans les juridictions canadiennes, des revenus bruts de jeu sont alloués à différents programmes communautaires destinés aux soins de santé, à l’éducation ou aux services sociaux.

Conscient de cette fibre citoyenne, Apollo Global Management a affirmé vouloir perpétuer les actions menées par GCG.